Shams - Beyrouth


Contact

Nom de la structure responsable : SHAMS, L’Association Coopérative Culturelle des Jeunes du Théâtre et du Cinéma
Type de structure responsable du lieu : Le statut est celui d’une association coopérative ou chaque production autonome (réalisée par un ou quelques uns des membres) bénéficie de l’infrastructure de la coopérative et de l’aide technique et morale des autres membres.
Porteurs du projet : SHAMS a été fondée en janvier 1999 par une équipe de dix membres regroupés autour de l’animateur responsable du projet, Roger ASSAF L’équipe fondatrice est constituée d’artistes diplômés des différents instituts libanais d’Etudes Dramatiques, Artistiques ou Audiovisuelles, désireux de pratiquer leur métier tout en poursuivant leur formation par la recherche et (relevant des arts de la scène et de l’audiovisuel) en leur assurant les conditions de travail et l’équipement technique nécessaires.
Continent : Méditerranée / Asie
Pays : Liban
Adresse : Théâtre de Beyrouth (Aïn el Mreisseh) Beyrouth
Tel : 9611 366085 ou 9613 506279
Fax : 9611 736850
e-mail : assshams@cyberia.net.lb ou RJASSAF@cyberia.net.lb
Contact : Abdo Nawar / Roger Assaf
Site : www.shamslb.org


Description

Le mot arabe " SHAMS " qui signifie " soleil " est composé de trois lettres : Sh , M , S , qui sont les initiales des mots arabes Shabab ( = Jeunes ), Masrah ( = Théâtre ), Sinamâ ( = Cinéma )
SHAMS est une Association Culturelle Libanaise indépendante créée en janvier 1999 par de jeunes artistes libanais réunis autour du metteur en scène Roger Assaf. Son objet est la production et l’animation d’activités artistiques diverses (englobant les arts dramatiques : théâtre, mime, danse, chant...et audiovisuels : vidéo, cinéma, spectacles multimédias...) et d’offrir aux jeunes talents et aux jeunes créateurs la possibilité de travailler et de développer leur savoir et leur savoir-faire.
Shams réalise un travail de recherche tant sur l’esthétique et l’écriture, que sur les questions de production et de diffusion. À la tête du théâtre de Beyrouth depuis deux ans, et disposant d’un lieu de travail dans la ville, ils sont plusieurs à créer des œuvres théâtrales et chorégraphiques, à animer des stages et des rencontres et de nombreuses manifestations. Shams a donné naissance à une seconde coopérative d’artistes qui se consacre à la création et production audio-visuelle.
L’objectif principal de l’Association Coopérative Culturelle des Jeunes du Théâtre et du Cinéma SHAMS est la fondation d’un Centre Culturel Libanais pour les Arts de la Scène et du Cinéma. L’existence d’un lieu stable et approprié est vitale pour la réalisation de l’ensemble du programme de SHAMS et pour son développement.

Ancien usage : Actuellement, la coopérative Shams est installée dans le premier théâtre de Beyrouth, dans le quartier de Ayn el Mréïssé. Toutefois, cet espace est devenu trop petit et avec le soutien de l’architecte Tareq Abou El Fetouh et le Young Arab Theater, le groupe Shams est à la recherche d’un espace plus vaste susceptible d’accueillir leurs activités dont notamment une bibliothèque, médiathèque avec un centre d’archives et de documentation de l’ histoire du spectacle au Liban, ainsi que la création d’un centre audiovisuel.
Suite à un atelier organisé pendant l’été 2002, deux à trois bâtiments dont une ancienne gare de marchandises, l’Imprimerie catholique désaffectée ou les usines " Ghandour " désaffectées depuis la guerre civile sont en vue pour ce projet d’ouverture d’un centre culturel Libanais des arts de la scène et du cinéma. D’autres propositions telles que le réaménagement et l’extension du " Théâtre de Beyrouth " , ou la construction du Centre Culturel SHAMS dans l’enceinte du projet de parc public prévu en lieu et place de l’hippodrome actuel de Beyrouth sont étudiées.
Environnement : Beyrouth
Date de fondation : janvier 1999
Type d’occupation : Ce théâtre, inauguré en 1965, a été la première véritable salle de théâtre permanent à Beyrouth. Vacant depuis 1998, ce lieu prestigieux était menacé de fermeture. Sa prise en charge par SHAMS depuis 1999 symbolise pour beaucoup un espoir de renaissance.
Propriétaire du bâtiment : privé


Infrastructures/ Espaces

Les locaux du Centre Culturel SHAMS doivent pouvoir être aménagés en fonction des besoins suivants :

- Une salle de théâtre et de projection :
250 à 300 places (400-500 m2) - Hauteur : 8 à 10 m

- Des loges pour l’équipement : éclairage, son, projection

- Un espace consacré à la formation et à l’entraînement : 100 m2

- Des bureaux administratifs
Equipements : ordinateurs, téléphone, télécopie, photocopie.

- Un entrepôt pour l’emmagasinage, la réutilisation et la fabrication des décors, des costumes et des accessoires.

- Le Centre de Documentation

- Le Centre audio-visuel.

- La Cafétéria


Disciplines artistiques et sociales

- Théâtre, mime

- Cinéma, vidéos, audiovisuels

- Danse, musique, poésie...

Une large part des activités de Shams est dédiée au théâtre. Mais Shams organise également des projections cinématographiques, des stages de théâtre, de danse...
Shams met en place deux festivals : le festival du film de Janvier et depuis l’année 2000, chaque année au mois de mars, le festival Shams des jeunes. Un moment privilégié dans l’année où les jeunes créateurs libanais, toutes disciplines confondues (théâtre, mime, danse, musique, cinéma, poésie...) sont invités à se produire, se rencontrer, s’exprimer... et à créer un " espace artistique et culturel de création et de réflexion pour la Jeunesse libanaise d’aujourd’hui ". Ces Rencontres organisées par SHAMS se terminent chaque année par la célébration de la Journée Mondiale du Théâtre ( le 27 mars ) .

Shams organise également un atelier permanent de création dont les objectifs seraient les suivants :

- constituer un groupe de spectateurs actifs et responsables, une sorte de " noyau dur " du public, qui participeront à l’élaboration du programme du festival et à toutes les phases de sa préparation et de sa réalisation.

- mettre en place un programme d’initiation aux pratiques scéniques et filmiques modernes avec l’aide de professionnels invités sous forme d’ateliers courts et concentrés sur une technique très précise scénique ou audiovisuelle.

- réaliser de courtes créations de films ou de spectacles (de 5 à 15 minutes) qui ferront partie du programme du festival.


Réseaux

Shams travail en collaboration avec le Young Arab Theater (YATF), en Egypte. L’objectif du YATF fondé en 1998 par l’architecte Tareq Abou el Fetouh est d’aider les artistes du monde arabe à projeter dans leurs villes des lieux qui puissent devenir ponctuellement ou sur le long terme devenir des lieux de culture.

Mis à jour le samedi 28 décembre 2013