Vidéos - Micro documentaires

Paroles filmées lors d’ateliers de réflexions, de colloques, de visites... afin de laisser une trace des réflexions menés par les espaces-projets et les acteurs culturels qui travaillent sur le rapport entre Art, Population et Territoires.


LE RELOGEMENT DE LA FRICHE ARTISTIQUE LAMARTINE : JULES DESGOUTTE

Le relogement de la Friche Artistique Lamartine : Jules Desgoutte
La friche Lamartine arrive au terme de son histoire. Courant 2019, les artistes qui l’occupent partiront vers deux nouveaux lieux. Ce processus de relogement est l’occasion pour les acteurs de revenir sur l’histoire du lieu et du milieu qui l’habite et le compose. Elle commence à la friche RVI, dans les années 2000. A cette occasion, le Kinetoscope, un espace de production audiovisuel de la friche Lamartine, a pris l’initiative d’organiser une série d’entretiens avec des membres de la friche Lamartine, pour contribuer au récit collectif de cette expérience. Aujourd’hui, Jules Desgoutte, co-coordinateur de la plateforme de réflexion et du centre de ressource Artfactories/autresparts, mais également, membre du collectif ABI/ABO, membre fondateur de la friche Lamartine, ancien membre de la friche RVI, revient sur cette longue histoire.


BRICODRAMA (2017)

Bricodrama (2017)
Bricodrama est un programme d’expositions et de rencontres régionales de collectifs d’artistes autour de la Bricologie et de ces lieux d’artistes aussi singuliers que nécessaires. Une première édition s'est tenue à Mix'Art Myrys à Toulouse du 27 septembre au 14 octobre 2017. Des rencontres publiques ont été l'occasion d'interroger la place et le rôle des lieux intermédiaires, comme celle des réseaux pour les artistes en France. Artfactories/autresparts y a été associé.


NOUVEAUX LABORATOIRES ARTISTIQUES ET SOCIO-CULTURELS (VIDÉO)

Nouveaux laboratoires artistiques et socio-culturels (vidéo)
Artfactories/autresparts, en la personne de Jules Desgoutte, a été convié à participer au séminaire "L’écosystème muséal : espaces transitionnels des savoirs" lancé par l'Institut de recherche et d'innovation (IRI) du centre Georges Pompidou. Son intervention se proposait d'introduire la question des lieux intermédiaires. "Que sont-ils ? Ni des lieux, ni des êtres, mais des manières d'agir et des itinéraires."