lacooperative - Montpellier


" Fin janvier 2004, après sept années d’accueils en résidence, de laboratoires d’expériences multiples, auprès d’une cinquantaine de compagnies ou collectifs et d’une centaine d’artistes ou amateurs, sans compter toutes celles et ceux qui ont assisté à des rencontres filages répétitions recherches événements, sans compter toutes celles et ceux qui nous ont soutenus, avec qui nous avons collaborés, myrtilles quitte .lacooperative

Nous n’avons jamais pu effectuer des travaux d’investissement susceptibles de mettre aux normes le lieu (normes de sécurité "établissements recevant du public"), de donner le confort nécessaire à l’utilisation de la salle (chauffage notamment), et de disposer de recettes propres (billetterie, bar,,,) ; la mairie de montpellier n’ayant pas financé la demande à hauteur et bloquant par là-même le dossier (en 1999, un tiers d’un million de francs, les deux autres tiers devant être financés par la drac Languedoc Roussillon et le conseil général de l’Hérault).

En 2002, la mairie de Montpellier n’a de même pas désiré répondre favorablement au financement d’une étude de faisabilité.

De plus, suite à la fin des contrats emploi jeune, nous avons dû en 2003 licencier économiquement Véronique Basile chargée de la coordination de .lacooperative, pièce permanente maîtresse de son fonctionnement (la drac languedoc roussillon nous attribuant alors une aide exceptionnelle de 10 000 euros afin de combler le déficit prévu dû à la baisse de l’aide emploi jeune).

Enfin, malgré les reconnaissances et soutiens nombreux, locaux et nationaux, professionnels et amateurs, notamment la venue d’Autre(s)parts à .lacooperative en janvier 2003, la drac Languedoc roussillon lors d’un dernier entretien avec son directeur nous annonçait la fin de l’aide au lieu pour 2004 (10 000 euros), le conseil général de l’Hérault ainsi que le contrat-ville ne nous soutenant déjà plus, la mairie de Montpellier à peine (5 000 euros pour le lieu et la compagnie), la région Languedoc Roussillon ainsi que l’agglomération/district de montpellier n’ayant subventionné .lacooperative qu’à de très rares occasions.

sans parler de la fiscalisation des associations, de l’augmentation des taux de côtisation, du nouveau protocole sur l’intermittence du spectacle...

en 2003, nous apprenions également la future destruction de la cave coopérative pour une transformation de l’espace en immeubles d’habitation

,,,

aujourd’hui, au travers du site http://www.myrtilles.org -réalisé par benoît montigné-, vous pourrez trouver quelques traces non exhaustives des laboratoires et résidences de .lacooperative, et, sur http://www.myrtilles.org/news : une liste des actions de 1997 à 2004 dans la rubrique ".lacooperative" ainsi qu’un suivi des suites des résidences de recherche dans la rubrique "maintenant" .

Lucille Calmel


Contact image 200 x 130

Nom de la structure responsable : myrtilles
Type de structure responsable du lieu : association loi 1901
Continent : Europe
Pays : France
Adresse : 55 rue St Cléophas 34070 Montpellier
Tel : 33(0)4 67 42 44 60
Tel Cie comme ca : 33 (0)4 67 27 05 78
e-mail : Lucille Calmel


Description

Installée depuis 97,dans une partie de la Cave Coopérative de Montpellier, la compagnie "myrtilles" la transforme en lieu de recherches et d’expérimentations pour arts hybrides et technologies nouvelles, sous forme de résidences, de laboratoires et autres événements domestiques ou sauvages. "myrtilles" conçoit depuis 95 des créations théâtrales et transversales et développe une pratique de résidences hors les murs, d’ateliers-laboratoires, de lectures improvisations performances et works in progress. La compagnie "comme ca" rejoint "myrtilles" en janvier 2001 vers de nouveaux énoncés, de nouveaux possibles... Créée en 1999, la compagnie "comme ca" réalise des spectacles, performances, essais et improvisations chorégraphiques notamment en relation avec des auteurs dramatiques contemporains et développe une politique de relation directe avec le public.

Ancien usage : Cave Coopérative vinicole de Montpellier ( la plus grande partie est inexploitée ; seulement vente de vin et "salle des fêtes") construit en 1928 et agrandi dans les années 50-60
Surface du site : bâtiment 5000 m² + espaces verts et parking de 4000 m² (myrtilles dispose d’environ 450 m²)
Environnement : quartier Mas Drevon, très proche du cœur de la ville et des autoroutes
Date de fondation : 1997
Type d’occupation : bail professionnel
Propriétaire du bâtiment : association des Vignerons de Montpellier
Autres : lieu réaffecté à la Culture en 98, espace de myrtilles.lacooperative non conforme aux normes ERP


Infrastructures

la salle principale ainsi qu’une mezzanine peuvent être attribuées indifféremment suivant le projet acceuilli quelle qu’en soit la discipline
Mezzanine transformable en lieu de vie sommaire ou hébergement possible chez l’habitant
studio d’enregistrement : sommaire
studio de répétition : sommaire
bar / cuisine / douche / wcs
ateliers : dans les cuves
2 bureaux : 1 pour myrtilles et 1 pour Comme ça
espace multimédia : sommaire
salle de conférence/débat/séminaire
plateau de 110 m² +prolongement 180 m²danse/théâtre/plastique/pluridisciplinaire


Disciplines artistiques et sociales

Théâtre contemporain : résidences / création / ateliers de formation / débats / conférences

Musiques actuelles : résidences / création / ateliers de formation / débats / conférences

Danse contemporaine : résidences / création / ateliers de formation / débats / conférences

Arts visuels : résidences / création / ateliers de formation / débats / conférences

Cirque : résidences / création / ateliers de formation / débats / conférences

Arts de la rue : résidences / création / ateliers de formation / débats / conférences

Multimédia : résidences / création / ateliers de formation / débats / conférences


Autres structures présentes sur le site

Nous ne maîtrisons pas les locations à l’année ou temporaires effectuées par l’association des Vignerons de Montpellier


Partenaires financiers

Les partenaires financiers soutiennent la démarche artistique de myrtilles qui soutient elle-même ".lacooperative" (faible participation de Comme ça) en 2001 :
DRAC Languedoc Roussillon (70 000FF)
Conseil Général de l’Hérault (15 000FF)
Mairie de Montpellier (10 000FF)


Réseaux

Soutien du projet par TransEuropeHalles/La Friche la Belle de Mai
Relais Culture Europe
Pépinières européennes des jeunes artistes
Suivi et coopération avec plusieurs autres correspondants

Mis à jour le jeudi 1er juin 2006