Webdocumentaire : Good bye Lenine, la rouille en plus

20 ans après la chute du mur de Berlin, Emmanuel Leclère et Jean-François Fernandez défrichent la mémoire d’Européens de l’Est qui ont vécu et travaillé dans et près d’usines ou de bâtiments publics aujourd’hui à l’abandon.

|image_reduire{300,0}







Dans ce webdocumentaire mêlant audio-vidéo-écrit, Good bye Lenine, la rouille en plus, sont présentés « 10 histoires de murs en friche dans les pays de l’Union européenne qui appartenaient au bloc de l’Est », dix « plaies laissées par la chute »… Ces deux reporters de Radio France ont sillonné 11000 km en camping-car traversant l’Allemagne, la Pologne, la Tchéquie, la Lettonie etc., à la rencontre d’hommes et de femmes.

La 7ème étape à lieu à Kosice en Slovaquie qui a décroché le label de co-capitale européenne de la culture en 2013 avec Marseille-Provence. En 2013, Marseille et Kosice auront donc destin lié. Les deux villes ont décidé de collaborer en multipliant les initiatives communes, qu’il s’agisse de faire découvrir la culture méditerranéenne ou la complexité de cette région au cœur de l’Europe, lourde de ses multiples minorités maltraitées par les aléas de l’histoire.

La municipalité a décidé de profiter de l’événement « Kosice 2013 » pour réhabiliter plusieurs anciens bâtiments à travers l’organisation à but non-lucratif, Košice – European Capital of Culture 2013, responsable pour la réalisation du projet "Košice - INTERFACE 2013". Il s´agit d´un projet de transformation complexe de la ville par la culture. Le projet a comme priorités la construction des infrastructures culturelles manquantes à Kosice, le soutien au développent de l´économie de la créativité, le développement culturel des quartiers et la participation des habitants.

Les deux principaux projets d´investissement sont :

- Kasárne/kulturpark : Il s´agit de la transformation d´anciens entrepôts militaires en un complexe moderne dynamisant la vie culturelle et la créativité á Kosice. Kasárne/Kulturpark inclut un centre culturel multidisciplinaire, des espaces de résidences artistiques, un incubateur pour l´économie culturelle et un nouvel espace municipal d´exposition.

- SPOTs : Ce projet porte sur la décentralisation de la culture, du centre ville vers les zones périphériques ainsi que la transformation d´anciennes chaufferies au coeur des quartiers. Le projet SPOTs inclut des activités autour des thèmes du développement des quartiers, de l´éducation non-formelle, de la revitalisation de l´espace public et de la participation des habitants á des projets artistiques.

Dans ce webdocumentaire Christian Potiron nous fait découvrir ces projets dans deux entretiens sonores. Ce Français vit en Slovaquie depuis 7 ans, il travaille actuellement pour le projet Kosice 2013.

Mis à jour le mardi 8 février 2011