Vers des lieux-projets artistiques et culturels plutôt que des espaces de la culture

Les équipements culturels se sont multipliés ces trente dernières années. Ces investissements lourds génèrent une prééminence des frais structurels et de diffusion culturelle sur les investissements de production et d’action culturelle élargie. Les résidences artistiques ont cherché mais n’ont pas permis d’équilibrer ce processus. Les équipes artistiques manquent actuellement de lieux de fabrication, mais aussi d’implantation provisoire ou plus longue sur un territoire donné. Les friches et nouveaux espaces-projets artistiques offrent des possibilités aux équipes. Ces espaces ne sont pas seulement des lieux de production fermés sur eux-mêmes. Ils permettent aussi de nouvelles et autres relations avec les populations où ils sont implantés. Ce sont des lieux-projets, plutôt que des édifices majoritairement voués à la diffusion culturelle. Les fonctions de production, de diffusion, de formation, de relation à la population, de débat, sont reliées à un projet global. Malheureusement, ces lieux sont trop souvent peu aidés et restent cantonnés à la marge de l’institution culturelle traditionnelle.

Proposition 7

Autre(s)pARTs soutient l’établissement, au profit de chaque équipement de ce type, d’un double seuil minimum, de frais fixes de fonctionnement - incluant les charges de structure et un ratio minimum consacré aux activités - et d’investissement, pour assurer la sécurité et le fonctionnement normal du bâtiment, en particulier exigés par les commissions de sécurité.

Nous plaidons également pour des conventions d’occupation des locaux, portant sur une durée minimale de 5 ans et signées avec les équipes qui prennent en charge ces équipements.


Mis à jour le mercredi 28 octobre 2009