Tiers-secteur du spectacle vivant et régime des intermittents - Philippe Henry

Quelques éléments pour un argumentaire. Mars 2003 - 8p.Philippe Henry a été Maître de conférences, HDR au département Théâtre de l’Université Paris 8 – Saint-Denis. Il poursuit désormais à titre personnel ses recherches sur la socio-économie du spectacle vivant et les démarches artistiques en lien avec des populations d’un territoire donné. Il est membre fondateur d’Autre(s)pARTs et membre d’Af/Ap. Contact : phenry4@wanadoo.fr, (+33)143794346, 77 rue de Charonne - 75011 PARIS. .

|image_reduire{300,0}

L’économie des compagnies, "constamment précaire repose sur une mixité entre initiative et mode de gestion privées (attachement à l’"indépendance" des projets et gestion - dont associative - relevant du droit privé), très forte dépendance à l’économie redistributive administrée (aides directes des Collectivités publiques, aides liées à la solidarité nationale et interprofessionnelle, voire exemption partielle de certaines charges fiscales ou sociales), mobilisation d’éléments de l’économie de réciprocité (dont implication bénévole ou échange de services non monétaires)."

Mis à jour le lundi 12 mars 2012