Point de vue 5 : Départ du TNT - Éric Chevance vous explique... - Mai 2011

Éric Chevance annonce dans ce courrier son départ de la direction du TNT-manufacture de chaussure (Bordeaux) en soulignant la fragilité des espaces-projets indépendants et les difficultés de porter un projet non reconnu par le Ministère de la Culture et de la Communication.

|image_reduire{300,0}

Eric Chevance - Colloque du patrimoine industrielles aux friches culturelles en Europe - TNT - Bordeaux - 2009 Les baisse de financement de l’État sont non seulement confirmées pour cette année, mais elles se poursuivront. Le Directeur Régional des Affaires Culturelles m’a annoncé une nouvelle diminution de 30 000 euros en 2012 et encore une autre de 30 000 en 2013. Certes, des décisions contraires peuvent encore se prendre, certes, il y aura des élections l’an prochain, et beaucoup de choses peuvent se passer encore, mais je ne crois plus que la tendance puisse s’inverser. La raison invoquée pour ces baisses est simple, et est clairement indiquée par la DRAC dans un récent article de Sud Ouest : notre financement est jugé « particulièrement élevé pour une structure ne bénéficiant pas d’un label national ». Nous avons donc ici la confirmation que, pour le Ministère de la Culture aujourd’hui, hors label, point de salut. C’est une catastrophe pour tous les projets indépendants, singuliers, différents, nés non pas de la volonté des pouvoirs en place, mais d’initiatives de la société civile. C’est un appauvrissement grave de la vie artistique et culturelle de notre pays, et c’est un pas de plus vers une culture officielle, conventionnelle, consensuelle, voire pire ! Hélas, aujourd’hui, nous n’avons même plus prise sur nos propres aventures, de plus en plus fragilisées, et qui risquent de disparaître une à une. [...] Lire la suite

A lire aussi :
L’article Christophe Loubes - Journal SUD OUEST - Mardi 24 mai : TNT : une page se tournera ce soir

L’article du 22 mars 2011, par Christophe Loubes : TNT La fin d’une ère

PDF - 45 ko
Mis à jour le mercredi 29 juin 2011