« Du Monde aux Balkans » 6ème édition

Rencontres - 13 au 19 novembre 2006 - Grenoble

|image_reduire{300,0}

Que sont les rencontres « Du Monde Aux Balkans » ?
« Drugi Most, un autre pont vers les Balkans » organise des actions culturelles et citoyennes lieés à l’exYougoslavie.
Depuis l’an 2000, nous organisons le festival « Du Monde Aux Balkans » (petit frère du « Mostar Intercultural Festival », en Bosnie-Herzégovine). Il est le fruit de plusieurs années d’échanges culturels et humains entre des associations, des artistes et des militants de France et d’ex-Yougoslavie. Nous cherchons dans le cadre de ce festival à :

  • créer des espaces et des temps de diffusion de créations contemporaines dans un souci de pluridisciplinarité (photo, peinture, sculpture, musique, théâtre, danse, vidéo, etc.),
  • permettre des temps de débats engagés,
  • favoriser autant que faire ce peut les échanges entre associations, artistes et porteurs de projets,
  • informer et sensibiliser le public de la région grenobloise à diverses problématiques françaises et d’exYougoslavie, en faisant le choix d’orienter la programmation vers un thème phare pour chaque édition du festival, *- s’engager dans une logique d’accompagnement de partenariats et de coopérations issus de ces rencontres.

L’édition 2006 : lieux auto-construits, collectifs engagés et alternatives culturelles

En 2006, nous souhaitons organiser cet événement autour de pratiques artistiques et citoyennes issues de lieux culturels alternatifs (lieux auto-construits, auto-gérés, friches, fabriques et autres alternatives culturelles).

Pourquoi ?

Parce que nous sommes investis depuis quatre ans sur le projet de réinvestissement d’un lieu grenoblois, en partenariat avec quatre associations culturelles ou socioculturelles locales et en concertation avec la municipalité de Grenoble. Cette dernière ayant largement « édulcoré » le projet de mixité porté par les associations, nous avons au final perdu quatre années d’investissement fort, de travail sur un projet de friche qui nous portait à cœur et nous aurait ouvert des opportunités inespérées...
Parce que nous travaillons depuis toujours à l’organisation d’évènements avec ou dans des squats grenoblois (les 400 couverts/le chapitonôm, le 102, le Mandrak...) qui sont aujourd’hui à bout de souffle ou déjà expulsés...
Parce que nous soutenons depuis 2001 nos partenaires de Mostar dans la revendication, la reconstruction et la réhabilitation de l’ancien centre culturel de la ville. Situé sur l’ancienne ligne de front, il a été réduit en ruines pendant la guerre ; la reconstruction est en cours et les associations y ont emmenagé l’été dernier.
Parce que nous avons en tête le fait que, dans les pays d’ex-Yougoslavie, de nombreux espaces (comme les bases militaires) seront un jour évacués. Il faut dès maintenant travailler à une appropriation collective de ces espaces en suscitant une implication des habitants. Nous avons donc envie de donner une place suffisante à ce monde qui ne cesse de vouloir éclore (et n’en a pas toujours les capacités), aux projets qui se sont envolés, embourbés, qui sont nés de la volonté de faire autrement.... Et aborder collectivement des questions fondamentales que soulèvent les initiatives portées par ces collectifs, par ces lieux : la place de l’art dans l’espace public, l’engagement social de la création artistique, le modèle sociétal que véhiculent ces projets Culturels et culturels...

Ce que nous voulons faire

L’enjeu est de faire valoir ces expériences : faire connaître ce type d’initiative mais aussi mieux se connaître, échanger expériences et difficultés rencontrées...

Mettre en valeur ce qu’il reste de la friche Bouchayer-Viallet (Grenoble).
Les rencontres se dérouleront principalement sur le site Bouchayer-Viallet. Nous vous proposons de venir en résidence pendant le festival, d’investir la friche (ou ce qu’il en restera en novembre !), de créer seul ou avec d’autres artistes intéressés.

Mettre en valeur des productions artistiques qui émanent de lieux culturels « émergents ».
Nous souhaitons que l’intégralité de la programmation artistique du festival soit issue ou liée à de tels lieux. Il serait intéressant de penser à une présentation du lieu ou collectif que vous représenterez (de vive voix avant ou après une représentation, par des panneaux écrits, par une création/performance, etc.).

Favoriser des échanges d’expériences entre lieux culturels émergents d’ex-Yougoslavie et d’ailleurs.
Nous voulons mettre en place des ateliers d’échanges, pour que chacun puisse témoigner de son expérience.

« Drugi Most » propose une trame de 4 questionnements pouvant servir de support lors d’ateliers. Cette trame peut bien sûr évoluer en fonction de vos attentes et de vos intérêts. Quelles motivations autours de tels lieux ?

  • Les financements : entre subventions, bénévolat et débrouille ? Comment on en vit ? Quelle(s) indépendance(s) ?
  • Le rapport au politique : entre négociation, rapport de force et expression d’une citoyenneté active...
  • Le public : des lieux pour qui ? Comment faire venir et participer les gens ?
  • Créer un temps de discussion publique autour de questionnements liés à ces lieux.

Voici quelques pistes à titre indicatif et non prétentieux (réfléchi ou en vrac)...

  • En quoi ces espaces collectifs participent à créer, expérimenter de nouvelles formes culturelles et sociales ?
  • Quel rôle social pour la création artistique, la création engagée ?
  • Quels rôles jouent ces espaces dans l’espace public (urbain) ? Réappropriation d’une « citoyenneté active »...
  • Quels équilibres et interactions entre l’individu/le collectif, le dehors/le dedans, le fermé/l’ouvert, le privé/le public, les projets/le lieu ?
  • Comment expliquer l’existence de lieux (aux envies) similaires dans des contextes historiques, locaux et imaginaires très différents ?
  • La reconstruction d’espaces inexistants, interdits, malvenus, imaginaires, « revendic’actifs », en décalage, etc. La reconstruction par le lieu de liberté d’expressions, de penser, de créer.

Dates des rencontres

Les rencontres se dérouleront à Grenoble du lundi 13 au samedi 19 novembre 2006. Les participants doivent arriver sur Grenoble au plus tard le dimanche 12 novembre (possibilité d’arriver en amont dans le cadre d’une résidence de création). Nous prévoyons d’aller rencontrer les structures intéressées en ex-Yougoslavie au mois de juin ou juillet.

Où envoyer votre dossier ?

Depuis la Serbie-Montenegro : Gradjanske Inicijative Tijana Moraca (asistentkinja na programu za mlade)
Bulevar Kralja Aleksandra 79 - 11 120 Beograd
SRBIA i CERNO GORE
Tel : 011/ 3808 465, 3808 500, 24 24 800
tijanam@gradjanske.org

Depuis l’Europe de l’Est et des Balkans :
MIFOC (y compris Bosnie-Herzégovine, Macédoine, Croatie)
Ante Starcevica, bb (OKC “Abrasevic”)
88000 Mostar BOSNA i HERCEGOVINA
Tel : 0(0387) 61 386 432
mifoc@yahoo.com

Depuis le reste de l’Europe et du monde : Drugi Most, un autre pont vers les Balkans (y compris Slovénie)
15 rue Georges Jacquet
38000 Grenoble - FRANCE
Tel : 0(033) 438 210 515 / Fax : 0(033) 476 484 985
drugimost@free.fr

Word - 75 ko
Fiche de participation
Mis à jour le mardi 12 mai 2009