Point de vue # 12 : Saisis à la gorge comme par un danger de mort - Guy Alloucherie - Janvier 2013


Du désert du Néguev ou de l’Atacama à Mardyck et Grand Fort Philippe ou Sartrouville.


Point de vue # 12 : Saisis à la gorge comme par un danger de mort - Guy Alloucherie - Janvier 2013

On a mis en scène les Trois Soeurs de Tcheckov avant Electre de Sophocle et après Marivaux. Après On s’aimait trop pour se voir tous les jours et Ivanov. C’était le Ballatum dont est issu HVDZ. C’est la même association qui a simplement changé de nom. On a démarré à Lille puis on s’est installé à Liévin, au théâtre de Liévin. Pour son ouverture. Sur la place Gambetta. Aujourd’hui le théâtre de Liévin est devenu une salle de musique. Plus de théâtre du tout. Puis, il y a eu le Centre Dramatique National de Caen et le retour à la Base 11/19, compagnie associée à Culture Commune. Quelques mois plus tard. Avant Ivanov, on avait mis en scène Help et Si tu me quittes, est ce que je peux venir aussi ?. On travaillait essentiellement à partir d’improvisations à l’époque. On a tourné tous ces spectacles partout. Comme ce fut le cas par la suite avec C’est pour toi que je fais ça !, etc... Le travail avec les personnes comme les Veillées est arrivé quand nous nous sommes installés à la Base 11/19. Saisis à la gorge comme par un danger de mort par la question, qu’est ce que (humainement, écologiquement) l’art, la culture ? Qu’est ce que serait une véritable démocratie culturelle ? Comment faire en sorte que ça concerne tout le monde et qu’on participe de véritables échanges avec toutes les cultures ? A savoir qu’être artiste appartient à tout le monde ! Qu’est ce qui est plus légitime, le magnifique jardin de mon voisin ou la dernière mise en scène de XY ? C’est pour ça qu’on a fait de l’errance une de nos pratiques théâtrales par excellence. Pour dialoguer, re-construire, co-construire. Pour garder les yeux grand ouverts au partage et à l’échange. (Faut dire que les pissenlits blancs que nous a offerts le maire de Mardyck quand on a quitté Mardyck (après la Veillée) sont délicieux…). Depuis ces dix années d’errance, de Veillées en Portraits, on s’est considérablement enrichi de toutes ces rencontres, de tant de pierres précieuses découvertes au cours de ce travail mené essentiellement en milieu populaire (avant garde des remises en question et des nouvelles pratiques politiques de vie commune et de solidarité, de créativité et d’innovations culturelles et artistiques). Et on a l’impression (à notre petit niveau) de participer d’une transformation sociale et politique, de l’ Éducation Populaire. J’ai découvert hier sur Wikipédia que culture viendrait de colere, qui veut dire, mettre en valeur. C’est ça, c’est tout à fait ça !

Guy Alloucherie
Metteur en scène, fondateur et directeur de la compagnie HVDZ,
à Culture Commune - Base 11/19, Loos-en-Gohelle (Pas-de-Calais),
membres d’ARTfactories/Autre(s)pARTs.

Le 4 Janvier 2013

Texte issu du blog de la compagnie
Consulter le blog
Consulter le texte sur le blog

Mis à jour le lundi 7 janvier 2013