Point de Vue # 15 - Eric Chevance - Avril 2014

Avant-hier, le Maire de Béthune, décide de diminuer la subvention du festival Z’Arts Up ! organisé par Culture Commune. Hier, il change d’avis, non pas à cause d’une prise de conscience subite de l’intérêt de cette manifestation, mais impressionné par le soutien fortement affirmé des artistes et acteurs culturels locaux, et aussi de toute la France.


Point de Vue # 15 - Eric Chevance - Avril 2014

On ne peut que s’en réjouir, pour deux raisons principales. D’une part, bien sûr, le festival est sauvé, du moins pour cette année. D’autre part, on vérifie là que la mobilisation citoyenne peut être efficace, pour peu qu’elle soit pertinente, argumentée et bien-sûr forte.

Mais pour un projet préservé, combien d’autres sont aujourd’hui attaqués, fragilisés, abandonnés ? De nombreuses collectivités suppriment ou réduisent fortement leurs subventions. L’argument avancé est toujours économique : on doit retrouver des marges financières, et ces marges, où sont elles ? Dans la culture, forcément onéreuse, et absolument pas nécessaire ! Et aussi dans le social, la santé, l’action humanitaire, et l’ensemble du monde associatif... Inutile ici de développer les nombreux arguments allant contre cette pensée simpliste, qui n’a d’autre effet que d’appauvrir la vie collective et la condition humaine.

Ce qui se joue localement est aussi en action sur le plan national. Le régime de l’intermittence du spectacle risque de se voir fortement réduit si le ministre du travail entérine les accords signés par le MEDEF et quelques syndicats minoritaires en mars dernier. Et c’est ce qu’il s’apprêterait à faire, entrainant là encore fragilité des projets et précarité des personnes.

Face à ce qui s’annonce comme une catastrophe culturelle pour notre pays, il nous faut réagir. Il faut résister, de toutes les façons possibles. Il faut aussi argumenter, convaincre, débattre. Surtout, il faut combattre, défendre pied à pied nos convictions, nos engagements et notre travail. Parce que, face à la soumission généralisée aux seules règles du marché, ce n’est qu’ainsi que nous pourrons défendre les valeurs d’humanisme et de dignité que véhiculent nos projets.

Eric Chevance, membre d’ARTfactories/Autre(s)pARTs, le 30 avril 2014

En savoir plus sur le festival Z’Arts Up !

Mis à jour le jeudi 15 mai 2014