Marginalité et innovation culturelle dans les friches urbaines - Un Enjeu dans l’aménagement du territoire / Saint-Girons Franck

Thèse de Doctorat sous la direction de Berdoulay Vincent : analyse de la marginalité comme vecteur dynamique d’aménagement et de développement local.

|image_reduire{300,0}

Abordée en sciences humaines et sociales surtout à partir des années 1970, la marginalité a été étudiée par diverses disciplines scientifiques, dont la géographie et en particulier la géographie sociale. Souvent confondue et utilisée pour caractériser l’exclusion, elle a connu une dérive sémantique la faisant alors apparaître comme subie.
Or, pourquoi ne pas entrevoir dans la marginalité un choix volontaire selon lequel l’individu devient un sujet actif oeuvrant à l’élaboration de sa propre vie et de son cadre de résidence ?
Les marges s’apparentent dès lors à des laboratoires de l’innovation et de la création, développant une idéologie, des normes et des valeurs propres à chacune d’elles. Les sujets en marge s’inscrivent plutôt comme des contributeurs indirects à l’aménagement du territoire et au développement local. Ainsi, en s’appuyant sur les friches urbaines investies en France par des mouvements créatifs, nous montrons les dynamiques, processus et mécanismes qui peuvent faire qu’une marge puisse devenir une centralité au coeur de processus de recomposition et de redéfinition territoriale, vecteurs de nouvelles approches planificatrices, d’aménagement du territoire et de développement local

Mis à jour le lundi 25 février 2008