Maîtrise d’Usage

En 2007, ARTfactories/Autre(s)pARTs a participé à un chantier recherche-action, lié à la problématique de l’implantation d’un projet culturel dans des lieux désaffectés. Il ne s’agissait pas de rassembler un groupe de chercheurs sur une thématique, mais plutôt d’associer des acteurs - chercheurs dont la complémentarité des compétences ont permis la constitution d’une culture commune au regard d’une approche nouvelle : la maîtrise d’usage. Avec le souhait de mener une réflexion-production collective où l’acteur est aussi chercheur, la démarche de "recherche-action" permis d’apporter des échanges de pratiques, des apports d’expériences sur les différents terrains d’expérimentation.

|image_reduire{300,0}

Recherche-action, mené sur 2007-2008, en collaboration étroite avec la mission Nouveaux Territoire de l’Art, hébergée à l’Institut des Villes, ARTfactories/Autre(s)pARTs a eu pour mission la coordination et le suivi de la production d’ateliers sur la problématique de la « maîtrise d’usage ».

Maîtrise d'Usage

Depuis une vingtaine d’années, des collectifs d’artistes, de citoyens occupent des espaces en friche, questionnent singulièrement le processus d’élaboration d’initiatives de la société civile, de projets de réhabilitation d’espace vacants en espaces de créativité artistique et sociale.

PROBLÉMATIQUE

JPEG - 43.8 ko
Réunion autour de la Maîtrise d’usage

La maîtrise d’usage est née de la volonté des habitants, citoyens, usagers de se situer au cœur du processus d’élaboration du projet de réhabilitation d’un bâtiment, d’un espace, aux côtés d’acteurs traditionnels tels que le maître d’ouvrage, qui commande l’ouvrage, et le maître d’œuvre, qui met en œuvre la commande.
La maîtrise d’usage ne constitue pas un contre-pouvoir. Il n’appartient pas aux habitants de dessiner le projet, de prendre les décisions ou se substituer aux autres acteurs mais de formuler, formaliser, concrétiser, sur un temps long, leurs attentes, leurs rêves ou leurs refus. Ce travail, ces réflexions, « paroles et regards » d’acteurs, constituent un cahier de préconisations joint au cahier des charges techniques du projet, ensuite confié au maître d’œuvre.

En 2007, notre travail a été d’interroger collectivement la notion de « maîtrise d’usage » à partir d’expériences concrètes de terrain, en tenant compte de leur diversité et de la singularité des projets. Il s’agit de comprendre comment des équipes d’acteurs culturels issus de la société civile peuvent et doivent contribuer à la définition des besoins et au processus de transformation de leur lieu d’usage.

Artfactories a mené la coordination du comité de pilotage et la mise en place de ces ateliers de réflexion/action dans les différents terrains exploré.

OBJECTIFS

  • Inciter un échange de savoirs et savoir-faire entre acteurs culturels, chercheurs, architectes et collectivités
  • Donner une visibilité à ces espaces-projets, dits lieux culturels de créativité artistique et sociale indépendants, sans aucune revendication de labellisation formelle présente et future.
  • Encourager les institutions locales et nationales à accompagner ces projets selon une approche intégrée et partenariale prenant en compte la singularité, la temporalité et la pluralité des terrains d’actions (culturel, social et développement local).

PRODUCTION

Chaque atelier de travail a généré des temps de partages et a permis d’élaborer des réflexions et des sens communs afin de constituer un corpus autour de la notion de la maîtrise d’usage (rapport audio, synthèses des ateliers et contributions). Dans l’idée de faciliter l’appropriation et la compréhension par tous de cette recherche -action collective, un schéma heuristique capitalise et synthétise ces allers-retours entre expériences de terrain et théorisation de la recherche. De plus, un ouvrage spécifique portant sur la maîtrise d’usage et les « Nouveaux Territoires de l’Art » est en cours de rédaction pour une édition prévue en 2008.

GROUPE D’INTERVENTION

Le groupe est constitué de personnaes aux compétences particulières et complémentaires,qui ont permis d’engendrer de riches échanges pour l’élaboration de la réflexion et la mise en perspective des sens communs. Afin de compléter et d’apporter des compétences spécifiques pour nourrir les questionnements, différents intervenants ont été conviés durant nos ateliers afin d’apporter des éclaircissements sur des sujets particuliers.

JPEG - 73.2 ko
 
C o o r d i n a t i o n
« Nouveaux Territoires de l’Art » / Claude RENARD
Institut des Villes
ARTfactories/Autre(s)pARTs / Fabien GOURRAT
 
R e c h e r c h e
Chercheur urbanisme/politique de ville / Philippe MEJEAN
SEA EUROPE / Fabrice RAFFIN
Sociologie et ethnologie associée en Europe
Architecte DPLG / Olivier GONDOIN
 
E x p e r t i s e
Mains d’Œuvres, Saint-Ouen / Fazette BORDAGE
Le comptoir de la Victorine, Marseille / L’Art de Vivre
/ Les Pas Perdus / L’Unionducomptoir
Mix’Art Myrys, Toulouse / Joël LESCUSSAN
Les Ateliers du Vent, Rennes / Alain HELOU
Mais L’Usine, Limoges / Jean-Marc NGUYEN
 
I n v i t é s
Enseignant chercheur / Jean-Michel Lucas
-conseiller de cabinet au Ministère de la Culture
Journaliste indépendant / Frédéric Kahn
CAUE 87 / Robert Lacotte
Conseil d’architecture, d’urbanisme et d’environnement
de Haute Vienne - Limousin
Action culturelle DRAC Limousin / Hélène Virondeau
Directeur de l’Action Culturelle / Pierre Lungheretti
Adjoint service culturel / Bertrand Rollin
Mairie de Rennes

7 photos

ateliersduvent lusine réunion mixart culture belledemai victorine
Mis à jour le jeudi 24 mars 2011