Les Casernes de Saint Jean d’Angely - Nice


Contact image 200 x 136

Nom des structures responsables : Le Collectif niçois des Diables Bleus et le Collectif de La Brèche
Type de structure : association loi 1901
Porteurs du projet : collectif d’associations et d’artistes
Continent : Europe
Pays :France
Adresse : 26 avenue des Diables Bleus Nice

Description

Le Collectif des Diables Bleus

Le collectif des Diables Bleus s’est installé en juin 1999 dans un bâtiment de l’ancienne caserne de Saint Jean d’Angely à Nice. Le collectif des Diables Bleus est une association de loi 1901, regroupant elle-même plusieurs associations artistiques et socio-culturelles. La philosophie des Diables Bleus est l’ouverture. Le collectif est en relation avec de nombreuses associations culturelles et citoyennes en France. Une des perspectives en ce domaine, est de pouvoir étendre ces relations avec l’étranger et notamment développer des échanges européens entre compagnies de théâtre, groupes de musiques, artistes de cirque et autres collectifs militants pour la démocratie, la citoyenneté, les arts du spectacle, la culture accessible à tous...Dans le quartier, les Diables Bleus participaient à la cohésion sociale, à tisser un lien entre générations, entre voisins. Il participe également à la lutte contre les inégalités culturelles et sociales.

Le Collectif de la Brèche

FARE : Création artistique
Fédération. Art. Recherche. Education.

L’association FARE est née d’un regroupement de quatre compagnies théâtrales : Act’Libre, Le Grain de Sable, La Machina et la Saeta.

En 1998, à Nice, elles se fédèrent autour de divers objectifs communs, avec la volonté de réunir les différentes énergies ; mutualisation des moyens dans le respect de l’identité propre à chacune, création et développement d’un réseau sont les points forts de la fédération.
En Octobre 1999, les fondateurs de FARE et les deux photographes de l’association Distance Focale décident d’ouvrir les anciennes casernes militaires St Jean d’Angély et invitent le public et la presse à un parcours théâtral. Le site s’ouvre alors à d’autres artistes : Vis fabula, six plasticiens dont l’association Orange Bleue, ainsi que deux régisseurs. Le 6 juillet 2000 les occupants obtiennent une convention d’occupation précaire renouvelable tous les 6 mois jusqu’à la démolition du bâtiment.
D’autres artistes s’installent, la Cie l’Arpette, la rue Luberlu et les organisateurs du Festival Espace Libre.

Le collectif s’est formé d’un groupes de communication assurant la presse écrite locale, la diffusion cinématographique et le multimédia par internet.

Ancien usage : ancienne caserne de Saint-Jean d’Angely
Surface du site : 800 m2
Environnement : ville
Date de fondation : 1999
Type d’occupation : convention d’occupation précaire
Propriétaire du bâtiment : Université de Nice


Infrastructures

studios de répétition
ateliers (atelier d’arts plaqtiques : 150 m2)
bureaux
salle multimédia
espace extérieur
espace d’exposition/galerie
studio de danse
labo photo
espaces associatifs
petit théâtre
salle des fêtes
salle de réunion


Disciplines artistiques et sociales

Le Collectif des Diables Bleus

Théâtre contemporain

Plasticiens : peintres, sculpteurs, photographes, affichistes.

Musiques actuelles : résidence Le Gli

Danse contemporaine : résidence Igna

Arts visuels : résidences

Arts de la rue : résidence Agence Bozo

Multimédia : résidence Diva

Cinéma-Audiovisuel : résidence Pepina

Solidarité-Citoyenneté : résidence ADN

Presse : résidence Babazouk

Les résidents disposaient d’un local indépendant au premier étage du bâtiment et sont porteurs d’un projet culturel, associatif ou individuel.

Par son ouverture sur le quartier, le collectif des diables bleus favorisaient la cohésion sociale et la participation à la vie culturelle locale ( repas de rue, carnaval de quartiers, fêtes populaires).

Les "mardis bleus", rencontres hebdomadaires, proposaient aux adhérents une programmation culturelle innovante (spectacles, concerts, débats et projections).

Collectif de La Brèche

Théâtre contemporain (résidences) : Le grain de sable / La Saeta / Act’ Libre / La Machina / Vis Fabula / L’Arpette / Les Orteils Bleus : musiciens-comédiens

Multimédia (résidence) : Thibault (Responsable réseau informatique, Linux, logiciels libres)

Arts visuels (résidences) : Lorenzo Biagi, sculpteur sur bois / Guillaume Butin, graphiste / Carst, plasticien / Distance Focale, collectif d’opérateurs d’image (Photographe, cinéaste, plasticien) / Hélène Lachèze, plasticienne / Maurice Maubert, plasticien / Orange Bleue, association de plasticiens / Sandrine Sagot, Plasticienne

Cirque (résidence) : La Rue Luberlu

Technique : Jean-Baptiste Florent (régisseur technique, éclairagiste)


Autres structures présentes sur le site

Le collectif de la Brèche ( 20 associations et 2000 m2 d’espace )


Partenaires financiers

Ministére de la culture
Conseil régional
Conseil général


Réseaux

(Marseille - Nice - Turin) Aller retour

Mis à jour le jeudi 18 mai 2006