LE RELOGEMENT DE LA FRICHE ARTISTIQUE LAMARTINE : JULES DESGOUTTE


La friche Lamartine arrive au terme de son histoire. Courant 2019, les artistes qui l’occupent partiront vers deux nouveaux lieux. Ce processus de relogement est l’occasion pour les acteurs de revenir sur l’histoire du lieu et du milieu qui l’habite et le compose. Elle commence à la friche RVI, dans les années 2000.

A cette occasion, le Kinetoscope, un espace de production audiovisuel de la friche Lamartine, a pris l’initiative d’organiser une série d’entretiens avec des membres de la friche Lamartine, pour contribuer au récit collectif de cette expérience. Aujourd’hui, Jules Desgoutte, co-coordinateur de la plateforme de réflexion et du centre de ressource Artfactories/autresparts, mais également, membre du collectif ABI/ABO, membre fondateur de la friche Lamartine, ancien membre de la friche RVI, revient sur cette longue histoire.


Le relogement de la Friche Artistique Lamartine : Jules Desgoutte

L’occasion de soulever les questions propres à ces pratiques qui se tiennent entre art, communs et politique : qu’est-ce que tenir un lieu en commun ? que se joue-t-il entre le rapport à l’oeuvre et le rapport à l’espace ? Qu’est-ce que l’usage fait au lieu et le lieu aux usages ? quel rapport ces pratiques d’occupation d’espace entretiennent-elles avec les formes contemporaines de l’art, avec le territoire qui les entoure, avec la vie culturelle du territoire qui les entoure, avec les politiques publiques ?

Mis à jour le lundi 11 février 2019