La Gare Franche - Marseille

À Saint Antoine, la Gare Franche doit être le lieu de toutes les rencontres : à la buvette, ouverte à tous et en permanence, dans le centre ressources, dans la cour ou dans l’usine, se déclinent et se travaillent les projets artistiques. Il s’agit de croiser les publics, de diversifier les rencontres, d’aménager les contacts, de contribuer, à notre manière, au lien social.

|image_reduire{300,0}

Identification Fonctionnement Démarche Organisation Economie
IDENTIFICATION – LOCALISATION - CONTACT
  • Nom du lieu et/ou de la démarcheLa Gare Franche
  • ContinentEurope
  • PaysFrance
  • Ensemble RégionalMéditerranée
  • Région administrativeProvence - Alpes - Côte d'Azur
  • Ville / CommuneMarseille
  • Adresse7 chemin des tuileries
  • Code postal13015
  • Telephone33 (0) 4 91 65 17 77
  • Fax33 (0) 4 91 65 17 78
  • Courriel generalcosmoskolej@free.fr
  • Site Internethttp://www.cosmoskolej.org
Date de création: 23 mars 2010
Date de modification: 25 juillet 2014
FONCTIONNEMENT
  • Nom de la structure juridiqueFICHE TEST
  • Statut juridiqueassociation loi 1901
  • Date de création de la structure juridique11/03/1983
  • Propriétaire actuelCosmos Kolej
  • Nature de la propriété actuellePrivé non lucratif
  • Modalité d’occupation achat
  • Equipe – OrganigrammeGwenaëlle Groussard : administratrice,
    Géraldine Garnier: chargée de développement de communication
    Catherine Verrier : régie générale
    Zohra Benabdelhafid : comptable
    Wladisalw Znorko
DEMARCHE – IDENTITE
  • Enoncé du projetFaire un lieu dédié à la création artistique où le Cosmos Kolej :
    - poursuivra sa recherche artistique et l’expérimentation de nouvelles formes (l’ancrage dans le quartier nourrit le travail d’écriture et de création)
    - ouvrira l’espace de travail à d’autres équipes artistiques et les accompagnera dans leurs démarches (résidences, proposer des outils de production, co-production).
    - Inventer la relation au quartier et amener à une appropriation du projet et du lieu par les différenrs publics. L’Inscription de la Gare Franche dans son territoire est une nécessité pour l’équipe. Réhabilitation du site (chantiers d’insertion). Réflexion sur les modes de circulation autour/dans le site. Faire de la Gare Franche un lieu de passage et de rencontre, un lieu de vie ouvert en parmanence. La Gare Franche tend à devenir le trait d’union entre la Cité du pln d’Aou et le village de St Antoine, deux quartiers qui se tournent le dos. Les projets développés à la Gare Franche constituent un élément possible du développement social, urbain, économique et culturel du quartier.
  • Genèse & Histoire du projetDepuis 2001, Wladyslaw Znorko explore Marseille par le Nord : en arpentant Saint Antoine et le Plan d’Aou, il inscrit la Gare Franche dans sa géographie, tisse une conversation avec ses habitants, l’arrime à une histoire commune et fondatrice. Petit à petit, à partir de ses propositions artistiques, la Gare Franche existe pour ses voisins comme une enclave poétique, tantôt appelée « la forêt » ou « le château ». Une sémantique propre au lieu se développe et se partage.
    L’univers de Wladyslaw Znorko trouve logiquement sa place dans cet espace intermédiaire, où les friches à la folle végétation attendent leurs futurs aménagements, où une fracture géologique est qualifiée de « grand canyon », où une ancienne zone industrielle s’écoule le long de la voie de chemin de fer Aix – Marseille. Au fil des rencontres, il fausse le réel, trouble l’ordre normal des choses. Il investit la Gare Franche d’un passé annoncé comme historiquement vérifié, distille la confusion : sa couleur se dessine lentement sous l’égide de l’imaginaire.
    Depuis 2001, Wladyslaw Znorko écrit, met en scène et scénographie les petites et grandes histoires du Plan d’Aou et de Saint Antoine. Sous sa plume, les habitants deviennent les acteurs de chroniques édifiantes, dignes du plus grand banditisme ; derrière sa caméra, les enfants goûtent aux raisins de la voie ferrée et saluent le train qui passe, après plusieurs jours d’étude des horaires de la SNCF. Accompagné par les acteurs de sa troupe, Wladyslaw Znorko privilégie la rencontre personnelle afin de partager la définition même du théâtre, d’une manière subjective et concrète.
    Pour créer les moyens d’une appropriation de l’équipement lui-même, la compagnie travaille depuis 2001 à mobiliser les réseaux qui travaillent au développement du quartier. Elle a notamment bénéficié de l’accompagnement du Contrat de Ville, qui a rassemblé autour de la table les acteurs sociaux, les relais de l’emploi et de l’insertion ou encore les partenaires publics. Ce groupe de travail permet d’utiliser l’émergence de la Gare Franche comme support d’actions pour d’autres champs en jeu dans le quartier et toujours du point de vue des structures compétentes.
    Dans ce cadre, il est devenu possible d’aborder les enjeux fondamentaux du quartier, dont la question de l’emploi. Ainsi, la réhabilitation de la maison de la Gare Franche a pu se penser dans une logique redistributive, grâce à la mise en œuvre de deux chantiers d’insertion de six mois, pour quatorze personnes chacun, sous la houlette des Compagnons Bâtisseurs et d’Evolio. Ces chantiers d’insertion ont fait suite à plusieurs chantiers éducatifs proposés et accompagnés par les éducateurs et la Maison de l’Apprenti, sur les thèmes de la réhabilitation de la Gare Franche et de la construction scénographique. La sortie de chantier s’envisage de manière concertée avec Evolio, afin que les entreprises mobilisées par les travaux de l’usine soient sensibilisées à ces démarches, tout comme les Entrepreneurs de la Zone Franche.
  • Action(s) culturelle(s) de territoire – Co-production(s) avec les populations2003 : ateliers-théâtre mené par W. Znorko dans la classe de 5ème du Collège Elsa Triolet suivis d’une rencontre filmée entre les enfants et le metteur en scène.
    2004 :
    - Création du spectacle Koursk qui a donné lieu à un projet de sensibilisation au théâtre et à l’outil radiophonique, Silence Radio, avec le Collège Henry Barnier.
    - La réalisation de plusieurs courts-métrages par W. Znorko Six Enfances a conduit au projet Enfance des Faubourgs. Wladyslaw Znorko a réalisé des portraits d’enfants en pays Inuit, à Sarajevo, à la Gare Franche, à Istanbul, dans le quartier de St Antoine à Marseille (parrainage de la Gare Franche par la 5ème b du Collège Elsa triolet). Pendant quatre mois, une dizaine d’enfants, encadrés par le Centre Social du Plan d’Aou, une journaliste radio et une cinéaste, ont répondu par leur propre vision d’enfance, à travers des ateliers techniques vidéos, éducation à l’image (cinéma), son, lecture et écriture, jusqu’à l’édition d’un DVD du film réalisé par les enfants et de son livret.
    - Chantiers éducatifs en octobre et décembre: 7 jeunes du quartier on travaillé à l’aménagement de différents éspaces de la Gare Franche (baraquement de chantier, escalier).
    - Formation professionnelle (pour 15 acteurs et techniciens) qui proposait d’expérimenter le jeu d’acteur au cinéma avec W. Znorko, le chef opérateur Vadim Youssof et le chimiste de de la pellicule L. Konovalov
    2005:
    - Réalisation de dix Visites guidées de la Gare Franche en partenariat avec le Centre Social. Des comédiens du Cosmos Kolej proposent aux habitants du quartier de découvrir le lieu de façon insolite. “Le principe est simple, donner à voir et à comprendre à travers un spectacle accessible à tous, les petits secrets mais également les projets constitutifs de la Gare Franche depuis trois ans”
    - Chantier éducatif en mai: 4 jeunes ont réalisé quatre bacs monumentaux, support à la scénographie des Visites Guidées et à l’aménagement du jardin
    - Formation professionnelle “documentaire-imaginaire”: la réalisation dans le cinéma documentaire russe, scénario et prise de vue.

    2006:
    - Les Visites Guidées 2 fois par mois à partir d’avril
    - Ateliers lectures botaniques: rencontres et discussions entre l’acteur des Visites Guidées et un groupe de personnes âgées autour de lectures dans le jardin dans le but de préparer l’ouverture du jardin collectif.

    - Ateliers théâtres et radiophoniques avec les élèves de l’Ecole du Plan d’Aou. Doit aboutir à la réalisation de 3 émissions autour du processus de création des Boutiques de Cannelle à la Gare Franche. Rentrée scolaire 2006.
    - Parcours sensible, ateliers théatres et son avec les femmes du groupe “Alpha” du Centre Social. Travail avec la comédienne des Visites Guidées et une intervenante son sur des parcours sensibles, tranches de vie et trajectoires géographiques.
    - Deux chantiers d’insertion d’une durée de 12 mois avec 20 personnes vont être mis en place dans le cadre de la réhabilitation de la maison à partir de fin 2006.

  • Artistes(s) &/ou équipe(s) associé(s)Le Bruit du Frigo (Gabi Farage) abiu@fr.rog http://www.titica.org
  • Autre(s) organisation(s) présente(s) sur le siteFICHE TEST
  • Résidence(s) de courte & moyenne duréeDans ce cadre, il est devenu possible d’aborder les enjeux fondamentaux du quartier, dont la question de l’emploi. Ainsi, la réhabilitation de la maison de la Gare Franche a pu se penser dans une logique redistributive, grâce à la mise en œuvre de deux chantiers d’insertion de six mois, pour quatorze personnes chacun, sous la houlette des Compagnons Bâtisseurs et d’Evolio. Ces chantiers d’insertion ont fait suite à plusieurs chantiers éducatifs proposés et accompagnés par les éducateurs et la Maison de l’Apprenti, sur les thèmes de la réhabilitation de la Gare Franche et de la construction scénographique. La sortie de chantier s’envisage de manière concertée avec Evolio, afin que les entreprises mobilisées par les travaux de l’usine soient sensibilisées à ces démarches, tout comme les Entrepreneurs de la Zone Franche.
  • Principal(aux) Partenaire(s) direct(s) public(s) & privé(s)Ministère de la Culture et de la Communication, Région Provence-Alpes-Côte d’Asur, Conseil général des Bouches-du-Rhône, Ville de Marseille

    La Politique de la Ville, le FASILD, le Fondation de France, Logirem, l’ADDAP 13, le Pôle 13, la Maison de l’apprenti, la DDTEFP, la MOUS (Maîtrise d’Ouvrage Urbaine et Sociale) du Plan d’Aou, l’ANPE, le centre social du Grand Saint-Antoine, la Maison pour Tous du Grand St Antoine, les Acelem de l’Espace lecture du Plan d’Aou, Radio Grenouille, le théâtre Massalia, le Cinéma l’Alhambra, l’association des Femmes du plan d’Aou, le Collège Henri Barnier, le Collège Elsa Triolet, la coordination REP, les commerçants du quartier.
  • Membre du réseau Artfactories/Autre(s)pARTs Actes If
  • Membre du réseauhttp://www.artfactories.net
  • Nous nous reconnaissons dans les valeurs défendues par la Coordination Nationale des lieux intermédiaires et indépendants
ORGANISATION & AMENAGEMENT SPATIAL
  • Organisation spatiale actuelleMaison de 450 m2, jardin de 1000 m2 et usine de 1200 m2 achetés en juillet 2003. L’usine servait à fabriquer des fûts métalliques puis a été rachetée par M. Meuble et laissée à l’abandon pendant dix ans Infrastructures : 1 salle de répétition, programmation, fabrication : 700 m2
  • Ancien usageusines de fabrication de fûts métalliques
  • Année d'implantation de l'activité culturelle31/10/2001
  • Reconfiguration – Requalification architecturale & fonctionnelleL’ouverture de la Gare Franche en mai 2007 aura donné la couleur des premières années de fonctionnement de la Gare Franche : celle de la géographie. Du jardinage à la cartographie, la Gare Franche connaît sa période de fondation, d’inscription dans la terre, dans l’histoire de son quartier et de Marseille. Il s’agit, pour le Cosmos Kolej, de faire du lieu un élément de réflexion sur la transformation de son quartier, mais aussi d’interroger la porosité de ses frontières, ses modes d’accès et de traversée, ses fonctions publiques malgré son caractère privatif.

    Depuis mai 2006, l’équipe bordelaise de Bruit du frigo, emmenée par Gabi Farage, s’est installée en résidence à la Gare Franche, pour en envisager, d’un point de vue artistique, les accès et les circulations depuis le Plan d’Aou. Il s’agit pour le Cosmos Kolej d’inscrire la Gare Franche de manière organique dans son quartier, de la lier à l’histoire collective, aux parcours individuels, aux enjeux sociaux et économiques, au développement urbain de sa ville. Tout au long de son année de travail, Bruit du frigo a exploré la métaphore de la continuité des jardins (intimes, privés, collectifs, partageables, communs, publics), par une investigation sur l’imaginaire et le désir au quotidien. Ateliers d’urbanisme utopique, repas d’état-major, construction d’une pépinière pour paysager le quartier et y proposer un espace public se sont enchaînés au Plan d’Aou.
    Désormais, le Grand Projet de Ville interpelle le Cosmos Kolej afin de reconduire la résidence de Bruit du frigo et de contribuer ainsi, d’un point de vue artistique, à la définition des programme d’aménagement du quartier.
    La Gare Franche se trouve située au cœur des enjeux de transformation urbaine de la Ville. Accompagné par les aménageurs et les bailleurs sociaux, le Cosmos Kolej réunit ses complices, de Bruit du frigo à l’Ecole du paysage. Elle contribue ainsi à faire émerger la curiosité et les paroles de ses voisins sur la question même de leur quartier.

    Dès 2008, elle accompagnera de manière privilégiée les projets de récits urbains, de déploiement poétique dans un territoire, d’écriture cartographique. Elle appuiera les démarches qui, de manière microscopique ou macroscopique, interrogeront ses frontières, de celle du grand canyon du Plan d’Aou à celles des mondes européen et méditerranéen. De cette manière, elle pourra continuer à s’inventer et s’approprier son rôle auprès de son public et des curieux du quinzième arrondissement, de Marseille, du département, de la région voire plus loin encore.
  • Mise aux normes de sécurité – Accueil du publicEn 2004 la Compagnie dépose une demande de permis de construire afin de réhabiliter l’usine. Une étude de danger est réalisée : la situation à proximité du Dock des Alcools cause des risques (minimes) d’explosion et d’incendi. Un aménagement spécifique doit être envisagé afin de prévenir le site contre ces risques.
  • Requalification urbaineFICHE TEST
  • Milieu d'implantationFICHE TEST
  • Contexte Socio-géographique – Démograhique & territorialeEn plein quartier Nord de Marseille (15ème arrondissement)– Près de la voie de chemin de fer Aix-Marseille – le site est à l’intersection de la Zone franche (entre les entrepôts de L’Univers du Sommeil et ceux du Dock des alcools), le village de Saint Antoine (monde ouvrier, communauté arménienne importante) et la cité du Plan d’Aou (Zone Urbaine Sensible, 350 familles, 30 associations). En pleine zone urbaine sensible dans le secteur du Grand projet de Ville, le site idéal pour inventer et fabriquer des aventures artistiques.
  • CommentairesFICHE TEST
  • Année concernée2008
  • 250000 € CHARGE TOTALE
  • 185000 € Permanence / Structure (valeurs entières en €)
  • Masse salariale70000 €
  • Charges sociales30000 €
  • Achats 45000 €
  • Charges extérieures 20000 €
  • Autres charges externes 15000 €
  • Autres5000 €
  • 65000 € Action / Activité (valeurs entières en €)
  • Masse salariale30000 €
  • Charges sociales10000 €
  • Achats 5000 €
  • Charges extérieures 20000 €
  • Autres charges externes 0 €
  • Autres0 €
  • 240000 € PRODUIT TOTAL
  • 55000 € Prestation de service
  • Recette propre45000 €
  • Ventes de spectacle 5000 €
  • Coproductions5000 €
  • Actions culturelles 25000 €
  • Autres0 €
  • 185000 € Subvention
  • Etat35000 €
  • Collectivité(s) territoriale(s)110000 €
  • Union Européenne20000 €
  • Fondations et organismes civiles 10000 €
  • Autres10000 €
  • VALORISATION DES RESSOURCES NON MONETAIRES
  • 11 TP Valorisation du bénévolat équivalent TP
  • 5 TP Permanence - équivalent TP
  • en nombre de personnes5
  • en nombre d'heures200 h.
  • 5 TP Action / activité - équivalent TP
  • en nombre de personnes40
  • en nombre d'heures200 h.
  • 3000 € Valorisation des dons en nature (locaux, matériel, marchandises, services)
  • Descriptionmatériel
  • Montant 1500
  • Description 2bois
  • Montant 2 3000 €
  • Commentaires
  • FICHE TEST
Date de création: 23 mars 2010
Date de modification: 15 juin 2010