LOGIQUE HIP-HOP 2002 - Friche la belle de mai - France.


Comme toutes les autres musiques, le hip-hop n’échappe pas à la radicalisation du marché. Tout est fait pour être consommé le plus vite et le plus passivement possible. Tout est fabriqué "ailleurs". Le fan de hip-hop n’est pas ici pour en faire, mais pour en acheter. On nous parle de "globalisation", mais on ne nous présente qu’une toute petite facette du hip-hop, celle qui rapporte. On ne sait rien de ce qui se passe au Brésil, en Afrique, dans le reste de l’Europe, au Canada, en Australie, territoires où il s’en passe pourtant autant qu’ici ou aux USA. Cette situation apparement inévitable est en complète contradiction avec l’idée qu’il existe un hip-hop régional fort, inventif, capable de créer ses propres structures, de maîtriser son destin. Comme ailleurs (et peut-être même plus qu’ailleurs), le potentiel est caché, à peine visible. Il manque d’occasions de se faire remarquer. La diffusion actuelle du hip-hop sur cette région est bien en-dessous de ce qu’il mérite, et ne peut servir de "moteur" pour le mouvement. Manque de salles, ou manque d’équipes ? Ou manque d’idées ? Logique Hip-Hop 2002 tente d’être une modeste plate-forme pour l’expression de ce potentiel. Il sera donc un double festival-atelier, avec une session en mai (plutôt musique), une autre en novembre (plutôt danse, mode, scratch). LHH n’est pas seulement une vitrine du travail mené à l’année dans les ateliers ou les studios de répétitions, à Marseille ou en région, c’est aussi un moment exigent de travail en commun. Les groupes choisis, qu’ils soient "formateurs" ou "formés", sont sélectionnés le plus rigoureusement possible. Pas de place pour réduire le travail à de l’animation, ou à de la frime. Ici, à l’AMI, on prend au sérieux les musiques actuelles en général, le hip-hop en particulier. On y passe du temps. C’est la seule voie vers la reconnaissance et la liberté.

FERDINAND RICHARD

Directeur de l¹A.M.I.


Du festival aux ateliers... image 200 x 300

Pour sa 7ème édition, Logique Hip Hop se déroulera en deux temps : en mai, avec une première programmation musique. A l¹automne 2002, Logique Hip Hop mettra ensuite en scène le scratch, le break dance et la mode (fashion) sur son plateau. Mais les deux volets du festival seront activement associés à l¹apprentissage dispensé par les artistes invités, comme l¹année précédente, à travers des résidences, qui dureront une semaine chacune, soit une semaine avant les concerts de clôture du festival. Du 27 avril au 3 mai, les résidences porteront sur la pratique de la M.A.O. (musique assistée par ordinateur), le travail de la scène et l¹écriture MC. Les stagiaires sont de artistes en devenir déjà pourvus d¹une première expérience musicale. Ils sont issus de la scène locale marseillaise ou hexagonale et sont en voie de professionalisation.

RESIDENCE M.A.O.

Cette année, les Britanniques The Creators viennent encadrer l¹atelier M.A.O. Avec une option délibérément ³ouvrante² pour ce nouvel instrument qui s¹est tout logiquement impliqué dans le kit instrumental des musiques actuelles. L¹AMI, qui organise toute l¹année un atelier sample, connaît et reconnaît la place du sample dans la musique. Reste à développer l¹éventail des facettes qu¹il peut encore explorer, notamment dans la composition musicale. La direction de cet atelier sera donc ouverte aux options les plus diverses et pas uniquement techniques. Pone, sampler de la Fonky Family et intervenant à l¹AMI, encadrera également l¹atelier.

RESIDENCE TRAVAIL DE LA SCENE

BVK doit une grande partie de son talent à sa prestation scénique. Car c¹est un art d¹occuper la scène et il en est presque du concert comme de la gestuelle théâtrale pour incarner physiquement l¹expression d¹un message. BVK encadrera donc l¹atelier ³travail de la scène² auprès de stagiaires sélectionnés sur les mêmes critères que pour l¹atelier M.A.O. Cet atelier, qui n¹a pas de précédent à l¹AMI, abordera les différents aspects de la prestation scénique : voix, tenue, occupation de la scène par les artistes. Car un groupe se donne toujours à voir autant qu¹il se donne à entendre !

RÉSIDENCE MC

Namor du groupe Al Iman et Toko Blaze animeront, en collaboration avec la résidence M.A.O., un atelier d¹écriture hip-hop, dans la lignée des ateliers qui ont lieu tout au long de l¹année à l¹AMI.

Mis à jour le mercredi 22 avril 2009