L’Elaboratoire - Rennes (35)


Nom : L’ELABORATOIRE
Statut juridique : association depuis 1997
Commune et/ou groupement de communes : La Communauté d’Agglomération de Rennes Métropole comprend 38 communes.
Région : BRETAGNE
Département : Ille-et-Vilaine
Adresse : 17 bis avenue Chardonnet - 35000 RENNES

Word - 98.5 ko
L’Elaboratoire

L’Elaboratoire est un collectif artistique rennais autogéré qui regroupe une trentaine de compagnies. L’initiative est partie de l’envie de travailler plusieurs disciplines artistiques sur un même lieu.

Depuis 1997, ce sont environ 600 personnes accueillies, une quarantaine de compagnies de spectacle vivant et autant de groupes de musique, 6 festivals, environ 150 résidents...

Fiche projet Artfactories


PRATIQUES ARTISTIQUES ET CULTURELLES


Bref historique du projet : L’Elaboratoire est un collectif artistique rennais autogéré qui regroupe une trentaine de compagnies. L’initiative est partie de l’envie de travailler plusieurs disciplines artistiques sur un même lieu. Or le collectif s’est heurté au problème du manque de locaux.
A l’automne 1996, les artistes squattent un entrepôt. Le 1er mai 1997, la mairie loue l’actuel Elaboratoire au collectif, et dès l’été, les compagnies de l’Elabo participent aux activités estivales de la ville. Après un an et demi de travail, l’Elaboratoire se lance dans l’organisation d’un festival d’un mois à la Prévalaye intitulé Et La Bohème qui déplace plus de 5000 spectateurs, sur 21 jours de représentations.
Depuis l’Elabo est devenu une lieu de recherche et de création mettant à disposition des artistes 3 espaces (un plateau avec des gradins, une salle de danse et une salle de musique). En 2001, l’association compte déjà 400 adhérents.

Artistes présents sur le lieu : Depuis 1997, ce sont environ 600 personnes accueillies, une quarantaine de compagnies de spectacle vivant et autant de groupes de musique, 6 festivals, environ 150 résidents...
Disciplines présentes : spectacle, musique, danse, arts plastiques, théâtre, arts de la rue, vidéo...
Action culturelle :
Partenariats avec d’autres structures artistiques (structures conventionnées ou non) : L’Elaboratoire bénéficie du soutien du Fourneau et de la fédération des arts de la rue et mobilise les réseaux arts de la rue, théâtre itinérant ainsi que celui des friches artistiques.

Partenariats avec les associations du quartier : participation aux activités estivales de la Ville de Rennes.

Accueil d’artistes en résidence : des créateurs, acteurs, metteurs en scènes, musiciens et autres viennent travailler à l’Elaboratoire
Critères de mise à disposition d’espaces de création : il suffit de s’inscrire sur le planning et de régler une cotisation. Il n’y a pas de critères de sélection esthétiques. Tout groupe de musique ou compagnie de danse ou d’arts de la rue ou individu intéressé par une démarche collective, a la possibilité d’utiliser les lieux pour son travail artistique.
Stages, ateliers : mise en place d’ateliers d’acro-théâtre, de danse, de cirque pour enfants, de recherche théâtrale, pouvant déboucher sur des répétitions publiques tous les troisième dimanche du mois.


CONTEXTE TERRITORIAL


Contexte démographique : Avec près de 3 millions d’habitants, la région Bretagne est la 7ème région française. Avec une population de 212 494 habitants, Rennes est la 10ème ville française.

Contexte géographique : A deux heures de Paris et à une heure des plages, la capitale bretonne attire de plus en plus d’habitants. A Rennes, le collectif est installé sur l’ancienne zone industrielle Chardonnet- Baud.
Rapport avec la ville-centre : situation en périphérie de Rennes sur une ancienne zone industrielle.

Situation du logement : Le marché immobilier rennais est de plus en plus saturé et marqué par une forte hausse des prix. A cause de la forte demande et du manque de terrains constructibles, Rennes est aujourd’hui l’une des villes les plus chères de France.
Avec un prix moyen de 1 566 euros le m2 pour un appartement ancien, elle se situe, Paris mis à part, au troisième rang national derrière Nice et Lyon. Le chantier le plus important est donc celui de l’habitat. A l’est, une ZAC a été créée pour construire en plusieurs opérations environ 4 000 logements sur l’ancienne zone d’activités de Chardonnet-Baud, nécessitant le départ du collectif de l’Elabo.
C’est pourquoi la recherche de lieux pour reloger le collectif s’oriente davantage dans les villes de l’agglomération rennaise, mais il est difficile de trouver deux hectares et demi pour un projet culturel.

Contexte artistique : Il existe une difficulté à disposer sur Rennes de grands espaces de fabriques et de création pluridisciplinaires sur de longues périodes. On reconnaît volontiers que ces lieux de création destinés aux arts de la rue manquent sur Rennes, mais cette nécessité est peu prise en compte dans les projets urbains.


MODE D’OCCUPATION DU LIEU


Squat : Les locaux de l’Elaboratoire sont loués à la Ville. En revanche le site attenant de la "Villa mon Broummpfv" situé à quelques mètres de l’Elaboratoire, mais indépendant de l’association, comporte deux immenses hangars contigus appartenant à une entreprise de transport routier qui tolère la présence du collectif sur les lieux bien que rien n’ai été signé. Ce site accueille les activités nécessitant plus d’espaces ainsi que des habitations.

Situation sur une ZAC : Le collectif est installé sur la ZAC de Chardonnet-Baud. Or le projet de ZAC lauréat n’a pas pu tenir compte de l’Elaboratoire et les terrains seront acquis par les promoteurs immobiliers en 2007.
Le collectif d’artiste devra donc quitter les lieux fin 2006. Une solution de relogement du collectif est en cours d’étude. La mairie a proposé de garder un bâtiment sur la nouvelle zone d’urbanisation mais cette proposition ne correspondait pas au projet qui nécessite des espaces de création et d’accueil de compagnies comprenant des habitations sur place, mais aussi des surfaces pour faire de la construction de décors et de la mécanique.
Ce que l’Elaboratoire veut développer ne pourra manifestement pas se faire en intra-urbain et les recherches de terrains portent sur l’agglomération rennaise. Pour le moment deux étapes sont envisagées : un relogement provisoire de 2006 à 2008, puis une solution pérenne en 2009 si l’agglomération rennaise prend la compétence culturelle. D’autres solutions existent comme la création d’un syndicat mixte entre Rennes et une commune d’accueil.

Bail précaire : Les locaux officiels de l’Elaboratoire sont loués à la ville de Rennes depuis 1997.


ACCOMPAGNEMENT DES POUVOIRS PUBLICS


Partenaires financiers : Ville de Rennes

Compétence de l’agglomération en matière culturelle : Rennes Métropole n’a pas de compétences en matière culturelle à proprement parler, mais a choisi d’exercer la compétence "aménagement et gestion d’équipements culturels et sportifs d’intérêt communautaire".


FONCTIONNEMENT DU LIEU


Organisation : L’Elaboratoire est un collectif autogéré. Chaque année un nouveau président est élu.

Principes de gestion du lieu : Les fonctionnements de l’Elabo et de la Villa sont fondés sur la démocratie participative, le consensus et l’implication personnelle.
Ces deux lieux sont mutualisés.


SECURITE


Réhabilitation ou défrichage des lieux par les porteurs de projet : Le collectif s’est occupé du défrichage des espaces communs et de l’aménagement du bâtiment (bureau, plateau avec gradins, studio de répétition, salle de danse, laboratoire photo, cafétéria) ; le collectif assure l’entretien de ce bâtiment (électricité, aménagement des locaux...).

Conformité aux normes de sécurité en vigueur et accueil du public : L’Elaboratoire n’est pas un lieu de diffusion, le bâtiment n’est pas aux normes de sécurité permettant de recevoir du public ; des manifestations festives sont néanmoins organisées ponctuellement à l’extérieur, sous chapiteau ou à la Villa.

Mis à jour le mardi 23 octobre 2007