Intermittence - Non à l’accord Unedic

La Coordination Nationale des Lieux intermédiaires et indépendants demande au Ministre du Travail de ne pas agréer l’accord Unedic du 22 mars 2014.
La Coordination Nationale des Lieux Intermédiaires et Indépendants réunit un très grand nombre de Lieux artistiques et culturels du Tiers secteur, qui ont aujourd’hui un rôle majeur dans le renouvellement des esthétiques et œuvrent au plus près des territoires et de tous les publics, y compris les plus éloignés.

|image_reduire{300,0}

Intermittence - Non à l'accord Unedic

La Coordination Nationale des Lieux Intermédiaires et Indépendants demande au gouvernement de ne pas agréer « l’accord » sur l’UNEDIC qui prévoit une aggravation des inégalités et une précarisation accrue dans le secteur du spectacle vivant.

Les dispositions de ce nouvel accord, loin de chercher des solutions rationnelles pour une meilleure gestion du système de l’intermittence du spectacle, apparaissent comme une tentative supplémentaire de rétrécissement de ce régime particulier au profit des acteurs de l’industrie culturelle.

Les propositions du Comité de Suivi, fruit de 10 années de travail, qui sont unanimement acceptées par l’ensemble du secteur (syndicats de salariés, d’employeurs, CIP…) et qui ont été élaborées avec des parlementaires, des universitaires, des économistes, permettent une plus juste indemnisation de celles et ceux qui en ont besoin, tout en étant plus économes que les « réformes » qui se sont succédées depuis 10 ans. Ces propositions n’ont même pas été évoquées lors de ces négociations. Lire la suite

Pour la Coordination : Actes if, l’UFISC, le Synavi, la FRAAP, THEMAA, ARTfactories/Autre(s)pARTs, le L.I.E.N, la Fédération Nationale des Arts de la Rue, la Fedelima, le RIF, DOG -> En savoir plus sur la Coordination Nationale des Lieux intermédiaires et indépendants

Lire le communiqué complet

Mis à jour le jeudi 12 juin 2014