Friches à l’oeuvre : un "très grand chantier" - Lyliane Dos Santos


" Friches à l’œuvre " est le nom d’un TGC (très grand chantier) de construction né de la réflexion mise en œuvre par François Deck, artiste consultant et enseignant à l’Ecole supérieure d’art de Grenoble (ESAG). Son œuvre, si l’on peut considérer que le processus de création prévaut sur l’objet réalisé, consiste à enclencher un processus d’interrogations, fondement de l’espace public au croisement des disciplines de l’art, de l’urbanisme et de l’architecture.

La création d’une banque de questions destinées à élaborer des propositions contribue à travailler sur l’espace public, porteur d’échanges et d’interactions entre le collectif, la communauté et l’individu. " Cette œuvre partagée n’appartient pas en propre à l’artiste, il est au contraire intéressant que chacun puisse la revendiquer pour son champ propre ", dit François Deck. Artistes, architectes, sociologues, critiques, représentants des institutions…, qu’ils soient enseignants, étudiants, " squatters ", ont participé à ces travaux enclenchés en 2000, mais toujours présents dans certains projets actuels, comme s’ils restaient encore imprégnés de la réflexion commune. On pourrait presque dire que François Deck coordonne un atelier métaphorique de l’espace public dans lequel s’édifieraient les conditions de production de l’art. La signature en serait collective, à l’image d’un générique de film, et permettrait d’identifier les collaborateurs invisibles de cet espace désormais commun à tous.

Lyliane Dos Santos


Pour en savoir plus :

- François Deck , " Esthétique de la décision ", in Espaces Temps , n° 78-79, 2002, p. 99-108.
- François Deck , " Le partage des décisions est-il un art ? ", in Mouvements , n° 17, septembre-octobre 2001.
- François Deck, " Friches à l’œuvre ", ESAG, octobre 2000.

Mis à jour le mercredi 26 mars 2003