Focus : KompleXKapharnaüM en résidence à L’usine (31)

Après avoir accueilli Mémento en mai 2009, L’Usine (Tournefeuille) propose une carte blanche à KompleXKapharnüm (Villeurbane) sur le thème des mémoires urbaines, dans le cadre du quatrième opus du dispositif « Fin d’interdiction de stationner ».


De juin 2010 à avril 2011, la compagnie investit trois communes du Grand Toulouse - Cugnaux, Toulouse et Launaguet - avec plusieurs temps de résidences in situ pour aller à la rencontre des habitants, collecter des témoignages, documents, récits... traces de la mémoire d’hier et d’aujourd’hui.

Au travers du thème des « mémoires urbaines », nous souhaitons questionner la mémoire au sens historique, originel, mais aussi la mémoire en train de se faire. Rares sont les villes qui n’ont pas d’origines, ne serait-ce qu’un hameau autour duquel le phénomène de péri-urbanisation a entrainé une densification de l’habitat.Une de leurs quêtes pourrait être de chercher le « doyen d’ici », du quartier, du territoire où nous nous trouvons, une forme d’enquête qui serait autant de prétextes pour aller vers, à la rencontre de.

A la manière de Mémento, où les artistes s’interrogent sur les formes de résistances d’aujourd’hui qui seront célébrées dans demain, Topoest une recherche sur ce qui est en train de se construire - à l’instant - dans la ville, et qui pourrait devenir pérenne : ces petites habitudes, nées dont on ne sait où, posées par les habitants d’ici, qui font dates, deviennent évidence alors qu’elles n’étaient pas programmées par le plan d’urbanisme initial.

S’interroger sur le phénomène d’appropriation, d’appropriation de l’espace.

En avril 2011, trois formes dédiées seront proposées dans chacune des villes investies : marche urbaine et projections d’images à Cugnaux, portraits vidéo et projections mobiles dans les rues de Saint-Cyprien à Toulouse, installation paysagère à Launaguet.

  • L’envie de travailler la terre et le paysage de Magalie Rastello, et l’obsession de Germain Prévost (Alias-Ipin) des images grand format, les ont amenés à imaginer une anamorphose tracée au motoculteur dans un champ de Launaguet.
  • La proposition imaginée à Cugnaux par Stéphane Bonnard et Naël Marandin s’appuiera sur un tracé rectiligne dans la ville. Elle explorera les différentes strates de mémoire accumulée entre le point de départ et le point d’arrivée.
  • Jérôme Aubrun et Nicolas Burlaud vont réaliser une collecte de témoignages et d’objets sur le quartier de St-Cyprien à Toulouse dans la perspective d’un hypothétique montée des eaux de la Garonne.




KompleXKapharnaüM - Stéphane Bonnard par Artfactories-Autresparts

Représentations publics les 8, 9 et 10 avril 2011

Plus d’infos :
L’usine
Membre d’ARTfactories/Autre(s)pARTs

Compagnie KompleXKapharnaüM

Mis à jour le jeudi 24 mars 2011