Recherche-Action Marseille 2011-2013

L’art en partage
Les espaces-projets de démocratie artistique

|image_reduire{300,0}

En 2011, 2012 et 2013, à l’initiative de l’association ARTfactories/Autre(s)pARTs sera mené un travail de recherche-action sur le territoire de Marseille-Provence pour interroger la pertinence de l’ensemble des démarches qui inventent de nouvelles formes de démocratie artistique et culturelle avec leur territoire et les populations.

L’aire métropolitaine marseillaise compte en effet un nombre très significatif d’espaces-projets développant des pratiques artistiques innovantes et audacieuses sur des principes de co-production et de co-construction avec les habitants.

Un collège de chercheurs pluridisciplinaires va, de juin 2011 à juin 2013, définir des principes et des indicateurs, à la fois esthétiques, politiques, économiques et sociaux, sur ces démarches qui se revendiquent de la démocratie artistique et culturelle. La recherche-action poursuit un double objectif : construire un « savoir partagé » et renouveler les pratiques des acteurs.

Cette recherche-action proposera un grand moment de visibilité publique en avril 29 mars au 6 avril 2012. Dans le cadre d’une déambulation artistique, les espaces-projets du territoire de Marseille-Provence ouvriront leur porte et partageront, avec le plus grand nombre, des actions de création populaire.

Ce temps fort sera clôturé par une rencontre internationale publique : Démocratie artistique, un enjeu international
Ce colloque international réunira des représentants de plusieurs organisations culturelles, des artistes, des chercheurs et des réseaux européens (Trans Europe Halles, Young Arab Theatre Fund, Trans européenne, Imed (Institut européen de laméditerranée), etc. Cette mise en perspective avec des expériences artistiques et culturelles d’autres pays permettra de mieux discerner ce qui relève de comportements généraux et de singularités nationales. En effet, développer l’analyse comparée, c’est faire progresser les réflexions et les pratiques, c’est enrichir nos savoirs et nos savoir-faire. Comparer permet en effet d’expliquer les effets spécifiques des structures et des processus artistiques au travers et au-delà de leurs conditions d’environnement, la vie culturelle ne cessant par ailleurs de s’internationaliser.

Une production éditoriale pérenne : Pendant trois ans le collège de citoyens-chercheurs analysera les éléments relevés. Ce travail fera l’objet d’une production éditoriale de référence sur les conditions de la démocratie artistique et culturelle.

PARTENAIRES :

Mis à jour le jeudi 7 juin 2012