Elargir notre conception de l'art pour renouveler l'institution culturelle

Quarante trois annes aprs la cration du ministre de la culture,
l’objectif initial d’irrigation, d’amnagement du territoire est bien
engag, mme s’il reste encore de forts dsquilibres territoriaux
rsorber. Un rseau dense et complexe d’tablissements culturels,
d’vnements et de manifestations dans toutes les disciplines
artistiques maillent le territoire. On pourrait donc estimer qu’il suffit de
grer les affaires culturelles selon les instruments labors depuis de
longues annes. Mais ces instruments reposent sur une conception
dsormais trop restreinte de l’art, qui tient pour essentiel et fondateur
le geste singulier de l’artiste produisant une œuvre originale, faire
ensuite connatre au plus grand nombre. Fondamentalement, il y a une
urgente ncessit largir cette approche de l’art et de ses rapports
aux populations. D’autant que notre socit s’est profondment
modifie, notamment en devenant bien plus multiculturelle.

Proposition 1

Autre(s)pARTs soutient une conception o la co-gnration des
processus artistiques par des artistes professionnels et d’autres acteurs
sociaux est centrale, la production d’une manifestation ou d’une œuvre
artistique matrialise apparaissant comme un moyen (souvent
d’importance d’ailleurs) pour scander ce type de dmarche.
L’ouverture d’un vritable dbat dmocratique sur les objectifs et les
finalits de la politique culturelle nous parait en tout cas indispensable.
Il devrait tout particulirement faire appel aux forces instituantes,
celles qui aux marges de l’institution traditionnelle, posent les jalons
de nouvelles politiques artistiques, de nouvelles et autres relations
avec la population.

Regroupement qui rassemble depuis deux ans des personnes engages
dans cette dmarche, nous voulons au moins faire vivre dans chacune
de nos rgions ce dbat sur les nouvelles pratiques et dmarches
artistiques, qui puisse servir de base une rflexion sur une politique
culturelle plus proche des acteurs de la culture telle qu’elle se vit sur
nos territoires.


Mis à jour le vendredi 23 octobre 2009