Culture Commune - Loos-en-Gohelle

Scène nationale pluridisciplinaire, Culture Commune met en oeuvre actions artistiques et projets culturels intercommunaux en collaboration avec les acteurs du territoire : diffusion de spectacles, créations, coproductions, résidences d’artistes, développement de la formation artistique.


Identification Fonctionnement Démarche Organisation
IDENTIFICATION – LOCALISATION - CONTACT
  • Nom du lieu et/ou de la démarcheCulture Commune - Scène nationale du bassin minier du Pas-de-Calais
  • ContinentEurope
  • PaysFrance
  • Ensemble RégionalNord
  • Région administrativeNord - Pas de Calais
  • Ville / CommuneLoos-en-Gohelle
  • AdresseFabrique Théâtrale - Base 11/19 - Rue de Bourgogne
  • Code postal62750
  • Telephone0321142535
  • Fax0321142530
  • Courriel generalcontact@culturecommune.fr
  • Site Internethttp://www.culturecommune.fr/
  • Responsable(s)Chantal Lamarre - Directrice Guillaume Senhadji - Administrateur Bernard Bonès - Secrétaire général Frédéric Kapusta - Directeur de la communication
Date de création: 2 février 2011
Date de modification: 15 février 2011
FONCTIONNEMENT
  • Nom de la structure juridiqueCulture Commune - Scène nationale du bassin minier du Pas-de-Calais
  • Statut juridiqueAssociation loi 1901
  • Date de création de la structure juridique1990
  • Propriétaire actuelCommunaupole de Lens-Liévin
  • Nature de la propriété actuellePublic
  • Modalité d’occupation Location
  • Equipe – OrganigrammeAlain Bavay : président du conseil d'administration

    Chantal Lamarre : directrice
    Guillaume Senhadji : administrateur
    Bernard Bonès : secrétaire général, en charge de l'action culturelle, des projets jeune public, théâtre et écritures théâtrales
    Frédéric Kapusta : directeur de la communication et des moyens généraux
    David Heunet : directeur technique

    Jérémie Bernaert : assistant de projets multimédia
    Jean-Pierre Courtois : régisseur général
    Armelle Crépin : assistante de direction
    Grégoire Cuvillier : technicien
    Julien Desreumaux : assistant moyens généraux
    Stéphane Deuez : régisseur lumière
    Lucie Dupuis : accueil-billetterie
    Marie Forquet : médiatrice culturelle
    Perrine Kerfyser : assistante secrétariat général
    Julie Laville : assistante de projets cirque, rue, danse
    Patricia Leleu : hôtesse principale d'accueil
    Daniel Lequeux : chef-comptable
    Audrey Pfender : entretien
    Emmanuel Queva : médiateur culturel
    Karine Valembois : médiatrice culturelle
    Arnaud Verkindere : médiateur culturel
    NN : assistante administrative
  • Modalité d'organisation – GouvernanceLes décisions structurelles sont prises par le conseil d'administration de l'association, présidé par Alain Bavay, et mises en oeuvre par la directrice, Chantal Lamarre, et son équipe.

    Les décisions artistiques sont prises par la directrice en collaboration avec les assistants de projets et en concertation avec les partenaires.
DEMARCHE – IDENTITE
  • Enoncé du projetAssociation intercommunale de développement artistique et culturel, Culture commune est née en 1990, enjeu majeur de la transformation et de la réhabilitation d’un territoire profondément sinistré, touché de plein fouet par la fermeture des mines. Elle regroupe aujourd’hui plus de 30 communes du Bassin Minier dans le Pas-de-Calais, sur trois communautés d'agglomérations (CommunAupole Lens-Liévin, Artois
    Comm., Hénin-Carvin), unies dans la volonté de se construire un nouvel avenir à travers une véritable politique culturelle et dynamique.
    Au plus près des habitants, là où ils vivent. Scène nationale pluridisciplinaire (arts de la rue, cirque, danse, théâtre, écritures théâtrales, jeune public, lecture, multimédia...), Culture Commune met en oeuvre actions artistiques et projets culturels intercommunaux en collaboration avec les acteurs du territoire : diffusion de spectacles, créations, coproductions, résidences
    d'artistes, développement de la formation artistique.
  • Genèse & Histoire du projetCulture Commune, association intercommunale de développement artistique et culturel dans le Bassin Minier du Pas-de-Calais, fut créée en 1990 par 22 communes, suite à une étude et à une préfiguration à l’initiative du Conseil Général du Pas-de-Calais, soutenue par le Conseil Régional Nord/Pas-de-Calais et le Ministère de la Culture (DRAC Nord/Pas-de-Calais).

    Aujourd’hui constituée de 34 communes adhérentes (environ 385 000 habitants), elle rayonne sur un bassin de population de près de 700 000 habitants, et s’est installée en juillet 1998 dans un nouveau lieu : La Fabrique Théâtrale de la Base 11/19 à Loos-en-Gohelle.

    Cette préfiguration faisait suite à une étude de faisabilité, initiée par le Conseil Général du Pas-de-Calais et confiée à l’ANFIAC en 1988. La commande initiale du Conseil Général portait sur la faisabilité d’un festival dans le Bassin Minier du Pas-de-Calais. Une pré-étude auprès d’un échantillon de communes a fait ressortir la nécessité d’engager plutôt une analyse sur les conditions de mise en œuvre d’un projet de développement artistique et culturel en phase avec les objectifs et les besoins d’évolution et de transformation dans les domaines économique, social, éducatif, requalification urbaine, culturel… de ce territoire en crise.

    La singularité de Culture Commune, voire son originalité, résulte donc de la commande des tutelles d'un projet structurant à l'échelle du Bassin Minier qui engagerait un maximum de communes dans des politiques culturelles nouvelles et exigeantes dans une dynamique de complémentarité et de solidarité intercommunales afin de favoriser le développement et la transformation de ce territoire. Même si elle coréalise ses actions avec les communes et les structures culturelles de ce territoire et si elle n'a pas "son lieu de diffusion", elle n'en est pas moins une véritable structure culturelle à rayonnement régional et national avec un réel enracinement local de son action.

    Durant ces 20 dernières années, le travail de Culture Commune a consisté, prioritairement, à engager des actions artistiques et des projets culturels (créations, coproductions, résidence d'artistes, développement de la formation artistique : ateliers de pratique, cours, stages, formation de relais à l'organisation, formation à la médiation, diffusion de spectacles, sensibilisation et élargissement des publics...) sur la base d'une réflexion et d'une concertation préalable à la conception avec chaque municipalité et des partenaires multiples sur le territoire. Le temps et la permanence de l'action furent déterminants pour la construction d'un partenariat efficace et diversifié (municipalités, artistes, professionnels de la culture, Education Nationale, institutions sociales, structures de formation, associations, individus, ...) sans lequel le travail serait resté superficiel. La dynamique de maillage du territoire est exceptionnelle et s'appuie essentiellement aujourd'hui sur la volonté des acteurs de participer aux projets et sur le partage des responsabilités.

    De 1990 à 2005, le nombre de communes est passé de 22 à 34 ; le désir de culture se propage : ce que nous souhaitions et que nous avons "travaillé" ; la conscience que l'acte artistique et l'action culturelle contribuent à la cohésion sociale, à l'enrichissement et à l'élargissement de la relation entre les hommes dans la cité et au renforcement de la solidarité et de la sociabilité, est aujourd'hui largement partagée ; enfin, notre conception de l'action culturelle nous a amenés très naturellement à développer des relations de compagnonnage avec de nombreux artistes...

    L’originalité de Culture Commune est donc née d’une double ambition :

    - d’une part, la création d’une structure culturelle opérationnelle dotée d’un projet artistique pluridisciplinaire axé sur les œuvres et la création contemporaine, d’un projet culturel déclinant une ambition de transformation en profondeur des pratiques culturelles de la population avec des priorités de publics non exclusives (jeunes, populations dites à l’époque "défavorisées").

    - et d’autre part, l’expérimentation d’une véritable intercommunalité de "projet" à l’échelle d’un territoire, basée sur le partage d’analyses et d’objectifs de fond, sur la solidarité et la complémentarité des nouvelles politiques à mettre en œuvre et des équipements culturels à créer.
  • Activités – Pratiques culturelles & sociales – Disciplines artistiquesCréation / Diffusion / Formation en théâtre, danse, cirque, arts de la rue, écritures théâtrales, lecture, slam, multimédia...
  • Action(s) culturelle(s) de territoire – Co-production(s) avec les populationsDepuis 1990 : de nombreux stages et ateliers dans les communes adhérentes à la structures dans toutes les disciplines artistiques pour tout type de public.

    Depuis 2000 : ateliers inter-quartiers à destination des plus jeunes en théâtre, danse, cirque, éveil artistique du tout-petit, vidéo, slam, arts plastiques… Autant de disciplines à (re)découvrir avec des artistes
    professionnels. Chaque session d’une semaine se termine par un rendez-vous
    avec le public le vendredi soir (gratuit) qui permet aux enfants de restituer leur travail lors d’une soirée festive et conviviale à partager ensemble, en famille, entre amis…

    Depuis 2006, Culture Commune propose un
    atelier théâtre hebdomadaire encadré par un
    intervenant professionnel, Franckie Defonte. Objectif de cet atelier : faire découvrir la pratique théâtrale et approfondir des techniques de jeu. Il permet aussi aux
    stagiaires de se confronter à des textes de théâtre contemporain : en lien avec le fonds du Centre de Ressources Ecritures Théâtrales Contemporaines de Culture Commune et la programmation de spectacles
    de la Scène Nationale, l'intervenant choisit un texte qui sert de fil conducteur aux séances. Les stagiaires effectuent également un parcours de spectateur en assistant à plusieurs spectacles de la programmation
    de Culture Commune, dont le spectacle tiré du texte sur lequel ils travaillent en atelier.
    Séances de 2h00 hebdomadaires. Tous les lundis de 18h30 à 20h30.

    L’école du spectateur
    Elle permet au public d’explorer une oeuvre et les coulisses d’un spectacle. Ce travail de sensibilisation passe par l’organisation de rencontres privilégiées avec les artistes (débats ou « rendez-vous avec le public »), de visites de la Fabrique Théâtrale, de théâtres ou d’espaces de création, de répétitions
    ouvertes… Ajoutés à des stages ou des ateliers possibles, ces propositions permettent de suivre pas à pas les différentes étapes de la création d’un spectacle.

    L’art à l’école
    Culture Commune mène, depuis des années, des actions culturelles exigeantes dans les établissements scolaires du territoire. Forte de son expérience, elle réalise aujourd’hui près d’une centaine d’ateliers chaque année.
  • Artistes(s) &/ou équipe(s) associé(s)Cie Hendrick Van Der Zee - Guy Alloucherie
    contact@hvdz.org
    www.hvdz.org
  • Résidence(s) de courte & moyenne duréeLa Fabrique Théâtrale du 11/19 contribue à l’épanouissement du projet artistique de Culture Commune notamment au niveau de la création artistique, de l’accompagnement sur la durée plusieurs équipes artistiques (Cie Hendrick Van Der Zee, Cie Nathalie Cornille, Christophe Martin…), de la mise en œuvre de laboratoires de recherche artistique interdisciplinaire et de résidences (avec des metteurs en scène, chorégraphes, compositeurs, auteurs dramatiques, vidéastes…), de rencontres et de confrontations des travaux artistiques avec le public.

    Un lieu dédié à la fabrication artistique
    De 1990 à 2005, le nombre de communes est passé de 22 à 34 : le désir de culture se propage… Culture Commune s’est donnée pour objectif, dès le départ, de faire valoir aux niveaux Régional, National et Européen, la nécessité et la capacité à faire émerger un projet culturel ambitieux pour la population du Bassin Minier.

    Un des projets qui participe à cette ambition et sur lequel Culture Commune déploie de l’énergie depuis plusieurs années est le 11/19. La Base 11/19, friche industrielle minière, au cœur de l’agglomération de Lens-Liévin, est aujourd’hui devenue un "haut lieu symbolique", car il permet au Bassin Minier de s’engager dans un nouvel avenir sans renier mais bien en s’appuyant sur l’histoire humaine et le Patrimoine industriel et culturel d’un siècle et demi d’activité mono-industrielle minière.

    Culture Commune y a installé son siège social (dans l'ancienne salle des pendus, les bains-douches des mineurs) et développe des actions artistiques intercommunales à partir de ce nouvel outil. Espace de travail, de recherche, de fabrication artistique et de rencontres entre les artistes et le public, la Fabrique Théâtrale a permis :

    - de redéployer les objectifs de Culture Commune après sept années de travail et de développement sur le territoire du Bassin Minier,

    - de renforcer son projet artistique grâce à la possibilité nouvelle de travailler avec un équipe artistique, la Cie Hendrick Van Der Zee, et ce sur le long terme,

    - d’accueillir d’autres équipes artistiques pour un travail sur la durée dans le Bassin Minier,

    - de mettre en place un Centre de Ressources, espace privilégié d’accueil du public (situé dans la Fabrique) qui a trois missions : faire connaître les écritures dramatiques contemporaines, démocratiser et développer l’utilisation des Technologies de l'Information et de la Communication, mais aussi transmettre la mémoire par le biais de la création artistique.
  • Principal(aux) Partenaire(s) direct(s) public(s) & privé(s)Culture Commune, Scène Nationale du Bassin Minier du Pas-de-Calais est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication (Direction Régionale des Affaires Culturelles du Nord – Pas-de-Calais), le Conseil Régional du Nord – Pas-de-Calais, le Conseil Général Pas-de-Calais, la Communauté d’Agglomération de l’Artois
    (Artois Comm.), la CommunAupole de Lens-Liévin, les villes adhérentes : Aix-Noulette, Avion, Barlin, Béthune,
    Bruay-la-Buissière, Bully-les-Mines, Douvrin, Eleu-dit-Leauwette, Fouquières-lez-Lens, Givenchy-en-Gohelle, Gouy-Servins, Grenay, Hénin-Beaumont, Hulluch, Lens, Liévin, Loison-sous-Lens, Loos-en-Gohelle, Mazingarbe, Meurchin, Montigny-en-Gohelle, Noyelles-les-Vermelles, Noyelles-sous-Lens, Pont-à-Vendin, Sains-en-Gohelle, Sallaumines, Servins, Vendin-le-Vieil, Villers au Bois, Vimy et Wingles.
    Certaines de ces actions sont soutenues par le programme européen FEDER et INTERREG 4A France (Manche) – Angleterre, le Ministère de la Culture et de la Communication, le Ministère de l’Education Nationale (Inspection académique du Pas-de-Calais), l’Agence Nationale pour la Cohésion Sociale et l’Egalité des Chances (Acsé) au titre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale (CUCS) et de la Dynamique Espoir Banlieues, le Conseil Général du Pas-de-
    Calais, au titre de l’aide à la diffusion et du plan de lecture publique, la Communauté d’Agglomération Hénin-Carvin, les villes de Carvin et Harnes et l’Office National de Diffusion Artistique (Onda).
    Culture Commune est partenaire de JeudiRêve (Liévin), d’ESM, de l’association intercommunale de développement
    artistique et culturel Droit de Cité, de Bassin Minier Uni – BMU (www.bmu2005.org), de la Mission Bassin Minier, membre de l’association Autre(s)pARTs / ArtFactories, de l’association Artoiscope, du réseau ZEPA (Zone Européenne de Projets Artistiques), de l’Aneth, du CPIE Chaîne des Terrils et de la Maison du Projet Louvre Lens.
  • Membre du réseau Artfactories/Autre(s)pARTs
ORGANISATION & AMENAGEMENT SPATIAL
  • Organisation spatiale actuelleRéhabilitée, la Fabrique Théâtrale se compose des espaces suivants:

    > au rez-de-chaussée : un espace d'accueil ; une grande salle de répétition : "La Nef Centrale" (390 m²) ; deux studios de répétition (environ 93 m² chacune) ; les Centre de Ressources Multimédia, Ecritures Théâtrales, Patrimoine et Création Artistique (54,5 m²) ; une salle de détente, de réunion et de formation ; un coin cuisine ; des sanitaires / douches ; un dégagement technique ; quatre bureaux.

    > à l'étage : cinq bureaux.
  • Ancien usageAnciens bains-douches des mineurs travaillant sur le site minier du 11/19.
  • Année d'implantation de l'activité culturelle1998