Ateliers de création d’artistes internationaux / Közraktár Projekt (Budapest - Hongrie)


Dans le cadre de Közraktár Projekt, projet de réhabilitation des anciens entrepôts généraux de Budapest en lieu de culture indépendant, des ateliers avec des artistes internationaux et la population locale sont organisés tout au long du mois d’Octobre 2004, au sein même du site des Közraktàrak.

Ces ateliers veront la collaboration d’artistes hongrois et étrangers. Cette collaboration devra faire état, non seulement des potentiels scénographiques et plastiques des bâtiments, de déterminer quelques aménagements légers, mais surtout de faire participer des artistes contemporains pluridisciplinaires à l’ouverture de ce site, au plein coeur de Budapest.

Les semaines d’ateliers seront l’illustration du moment créateur d’un lieu et seront considérés comme un prélude au « nomadisme » des fonctions et usages envisageables de ces bâtiments.

Expérience et lieu s’intègreront et se répondront mutuellement en nourrissant un rapport proche à la population locale et aux habitants de Budapest, en lui proposant de devenir une base créative originale, un « spect-acteur » sensibilisé et collaborant au travail des artistes présents. L’idée de cette étape préliminaire à une éventuelle ouverture du lieu de façon constante, est de réunir en une expérience inédite, de nombreuses équipes d’artistes afin de participer à un atelier de travail dans les bâtiments, puis d’offrir cette production à l’intérêt et à la curiosité de la population de Budapest.

Esquisse du déroulement :

- Première Phase / du 4 au 17 octobre 2004
Cette phase consistera en la recontre d’artistes pluridisciplinaires, venant d’horizons différents autour d’atliers de créations dont le thème serait commun. A l’issue de cette quinzaine, un spectacle d’ouverture du site sera présenté au public lors du week-end du 16 et 17 Octobre. Ces deux jours devront retracer, retranscrire, les expériences humaines et créatrices qui seront apparues au cours des premières semaines de "prise de contact" et de "confrontations" entre les artistes réunis. Leur expérience, leur présence et leur participation ont pour but de manifester leur adhésion et leur soutien au projet de création d’un lieu de culture indépendant sur le site mais également de réfléchir aux possibilités d’expression de l’art contemporain en Hongrie.

Ce week-end d’ouverture au public constitue un projet en lui-même. En ce sens, les représentations offertes seraient, tout d’abord (le premier jour) un résumé de l’expérience vécue jusqu’ici, révélateur de ce que pourrait devenir le lieu. Le deuxième jour permettrait de sortir des espaces plus traditionnels de la scène et de la représentation en générale. Il affirmerait l’importance des espaces de production libres et ouverts aux publics en faisant glisser l’objet des présentations aux lieux de productions eux-mêmes, afin de toucher une partie de la population de Budapest encore peu sensibilisée à ce genre de possibilités.

- Deuxième Phase / du 18 au 24 octobre 2004
Cette deuxième phase du projet consisterait également à des ateliers autour d’un même thème, mais plus orienté cette fois ci vers les publics et les visiteurs. Le projet de lieu de culture comme il est envisagé ne serait pas qu’un lieu de diffusion, mais également un lieu production. C’est pour cela que les artistes désirant nous joindre participeront activement à la vie et la production du lieu, mais aussi à son ouverture aux habitants. Ainsi, cette troisième semaine doit non seulement permettre aux artistes de se pencher sur une nouvelle recherche, un nouveau projet, les unissant à nouveau en groupes de travail, mais aussi de permettre à la population de participer à quelques ateliers de sensibilisation que les artistes devraient ouvrir et animer en parallèle de leur travail (et de préférence en relation avec).

- Troisième Phase / du 25 au 30 Octobre
Cette dernière phase devra faire acte, non pas de fermeture des ateliers de création, mais bien au contraire, de souligner et défendre la création d’un centre culturel indépendant. Il s’agira de rassembler toutes les réalisations et productions accomplies durant ce mois, d’ouvrir le début des concertations, d’analyser les résultats d’une telle expérience, et de soulever ouvertement les questions sur l’avenir d’une telle renaissance pour les Közraktàrak. Cette semaine concernera les artistes encore présents sur le site et surtout les pouvoirs publics locaux.

La totalité de ces manifestations artistiques, des représentations et réalisations proposées seront proposées gratuitement à la ville et à ses habitants. Cependant, il est primordial de relever que ce sera là, la base certaine d’une économie solidaire mais tangible qui aura pour but de poursuivre en ces lieux, si la possibilité est présentée à nouveau, une programmation artistique contemporaine viable.

Pour plus de renseignements sur ces ateliers et sur Közraktár Projekt, contactez Etienne Samin

Mis à jour le vendredi 24 septembre 2004