HETEROTOPIA - Echange européen- 2007 - Pécs/Budapest/Kosice/Lyon

Organisé à ’initiative de ABI/ABO [art be in/ art be out] en juillet 2007 entre les villes de Pécs / Budapest / Kosice & lyon, cette échange a proposé un espace de réflexions actions autour de cette notion de Heterotopia.

HETEROTOPIA - Echange européen- 2007/Pécs/Budapest/Kosice/Lyon


Compte-rendu de la rencontre

avec Marek Kolárčik, Manager Projet Kosice 2013 - Slovaquie,
et
Peter Radkoff, directeur de IC Culture Train et son équipe, responsable projet art contemporain

INTRODUCTION

Nous sommes arrivés le 20 juillet 2007 à 11h accueillis par Peter Radkoff, directeur de IC Culture Train, Pavol Meszaros, architecte, et une traductrice (Martina Džačková). Nous savons tout de suite rencontré Marek Kolárčik., manager projet Kosice 2013. J’étais accompagné par Nathalie Gagné, dite Nato, plasticienne basée à Toulouse (Mix’art-Myrys), partenaire du programme Heterotopia, (programme d’échanges développé par ABI/ABO ). Les contacts sur Kosice nous avaient été communiqués par l’équipe projet de Lyon 2013 (Jeanne Wagner et Anne Grumet ). Nous avons eu la chance de rencontrer sur place, et par là même de faire connaissance avec Vincent Carry, (Arty Farty - Nuits Sonores ), qui a une place importante dans la définition du projet défendu par Lyon. Marie Véronique Hessmann, plasticienne et intervenante arts plastiques ABI/ABO et Vincent Raudin, musicien membre également de notre collectif, nous ont rejoint pour la dernière journée de notre séjour (le 23).

Management du projet Kosice 2013

Points importants :
M. Marek Kolárčik a largement évoqué le projet de réintroduction du cours d’eau principal, la rivière Hornád, en centre ville et l’idée d’un protocole de Kosice. Ce projet est soutenu par Michal Kravčík et son association People and Water (http://www.ludiaavoda.sk/en/). Il est axé sur l’importance de l’eau (et des espaces verts) dans la qualité du cadre de vie urbain. Je manque de référence sur la question actuellement et attend des documents explicatifs de cette proposition qui me semble porteuse de développements dans le cadre d’un urbanisme de la qualité de vie (un urbanisme durable & du cadre de vie..). Cet axe peut appeler des échanges qui engageraient un certain nombre d’acteurs (thématique très porteuse également à Lyon), notamment le Grand Parc Miribel Jonage, La maison du Fleuve Rhône, les acteurs du projet Anneau Bleu, ...

M. Marek Kolárčik a montré aussi un intérêt marqué pour des projets qui impliqueraient les différents quartiers de la ville, et notamment ceux de type HLM (mixité sociale, ici établie de fait, héritée du logement pour tous des anciennes structures communistes : l’accent est plutôt mis, en Slovaquie comme en Hongrie d’ailleurs, sur le manque d’échanges au sein des grands ensembles, de verticalité isolante, de déficit de participation des populations, de rayonnement dans tous les quartiers des animations et événements). Au niveau d’ABI/ABO, il nous semble important de développer nos outils d’intervention concertée, valoriser notre travail en cours dans ce domaine.

M. Marek Kolárčik a souligné l’importance des propositions soutenues par Peter Radkoff dans la dynamique de Kosice 2013. Les propositions défendues par Peter Radkoff, actuellement retenues dans la candidature 2013, sont au nombre de 4. Ces projets portent sur la reconversion de 2 sites d’importances (une ancienne caserne en centre ville et un site d’extraction minière sur les hauteurs de la ville) en lieux dédiés à la création contemporaine et en interaction avec la vie de la cité, les possibilités liées au tourisme (avec des définitions évidemment différentes), l’utilisation de modules d’exposition en centre ville et diverses autres démarches en interaction avec le retour de la rivière Honad en centre ville, avec le programme qui se met en place. Ces propositions dénotent d’une vision transversale sur l’ensemble de la dynamique ECC.

Remarque : Une candidature et une réalisation réussie Capitale Européenne de la Culture’ (ECC en anglais) nécessite de construire la dynamique culturelle de demain dans une transversalité temporelle et spatiale, par la prise en compte des enjeux de culture sédimentés par l’histoire, par une politique culturelle dynamique de développement et d’innovation, par un intérêt actif porté sur les différents champs de la culture, décliné sur tous les territoires de la ville, de l’agglomération et même au-delà : en potentialité d’interaction régionale, trans-nationale et internationale. L’ambition est donc celle d’une politique culturelle durable. Peter Radkoff fait partie de ceux qui défendent cette vision d’ensemble.

Nous avons passé le reste de notre séjour (le 20 - après-midi et soir, les 21 et 22 - dates de la visite de Vincent Carry) et le matin du 23 avec Peter Radkoff et son équipe d’IC Culture Train (Rasťo Gavlik, ingenieur du son, Suzana Psotkovà, metteur en scène). Nous avons visité les différents sites retenus dans le Projet 2013.

Propositions principales qui découlent de ces rencontres

1/
Proposition ‘réseau’ qui découle pour notre part de notre volonté de développer notre programme d’échanges Heterotopia (échanges, workshop, créations et diffusion entre lieux d’émergence culturelle), de préoccupations similaires de IC Culture Train, dans le cadre de l’ouverture de la candidature de Kosice :

  • Organiser entre début novembre 2007 et février 2008 une rencontre de lieux, structures et collectifs dits alternatifs sur la région d’Europe Centrale et partie d’Europe du Sud, et autres structures motivées de Lyon.

Cette rencontre prendrait place après la rencontre Trans Europe Halles,à Helsinki, dernière semaine d’octobre, à laquelle vont participer Peter Radkoff et d’autres responsables de lieux en Slovaquie (et autres pays de l’est), et qui se tiendra fin octobre à Helsinki. Nous participerons également à cette rencontre. Il nous faut donc travailler sur une redéfinition, préciser, notre programme Hétérotopia, pour le présenter si possible en octobre à Helsinki (voir en pièce jointe la fiche descriptive ‘Heterotopia’). Se pose en parallèle des problématiques convergentes entre lieux ‘alternatifs’ en France et pays d’Europe de l’Est : la nécessité de construire une nouvelle définition au rapport ’alternatif’/ institutionnel et si possible bâtir des nouveaux modes de fonctionnements croisés. Cette rencontre poserait une ouverture significative des actions sur Kosice et pourrait être déclinée courant 2008 sur Lyon, notamment dans une réflexion sur la reconversion de l’expérience ‘Friche RVI’ et autres développements d’expériences alternatives en région et au-delà.

2/
Art/Process, résidence artistique en interaction avec le process de l’usine US Steel, partenaire de Kosice 2013.

Au delà d’utiliser un site, en l’occurrence une entreprise, un site industriel en fonctionnement dans la transformation de l’acier, comme lieu potentiel de résidence artistique, le projet Art/Process propose de concevoir des actions artistiques en interaction avec le process même de l’usine ou de l’entreprise. Une proposition similaire d’ABI/ABO est en cours pour 2008 dans le cadre de Pécs 2010, sur le site de l’usine Zsolnay (fabrique de céramique et porcelaine, important site industriel de centre ville à Pécs et futur site-quartier culturel dans le projet de Pécs 2010. L’usine est toujours en activité). Des propositions de résidence en entreprises en fonctionnement pourraient être mises en place dans le cadre de la candidature de Lyon 2013.
Au-delà des résidences en entreprise, il s’agit d’analyser, aborder la création d’oeuvres comme un process et une démarche partagés par plusieurs artistes. C’est cela, en même temps que la proposition de résidence et d’interaction artistique avec des sites de production de biens et services, que le programme Art-Process se propose d’explorer, si nous arrivons à le mettre en place. Ceci en interaction avec les approches liées au design industriel, les politiques d’image liées au mécénat, la performance et l’événementiel, l’approche et la captation documentaire (visuelle, sonore), la scénographie, l’interaction possible avec la Recherche et Développement en entreprise, la mémoire ouvrière...

Notre intérêt pour les zones industrielles n’est pas en reste. Bien sûr celles de l’agglomération Lyonnaise, celles en développement ou en reconversion autour de Kosice. Mais aussi, dans le cadre d’une ouverture vers le stéphanois (par exemple), celles des Vallées du Gier et de l’Ondaine, véritable ’petite Rurh’ (non pas miniature, mais condensée).

Nous comptons rédiger un dossier spécifique autour de ce projet pour rechercher des partenaires.

3/
Une action artistique entre le futur centre d’art contemporain et d’expérimentation sur le site réhabilité de l’ancienne caserne de Kosice et les immeubles alentours (de type ‘HLM’).

Cette action prendrait la forme d’un parcours amenant les artistes résidents, dans cette phase d’ouverture du futur site, vers les quartiers alentours + interventions, et appel des populations à investir l’espace dédié à l’expérimentation artistique et culturelle. Une proposition également similaire, portée par un de notre partenaire, Retextil, est en cours sur 2008 à Pécs.

Il ne s’agit évidemment pas des mêmes propositions. Le Musée Urbain Tony Garnier et Banlieues d’Europe pourraient être partenaires de ces initiatives (le Musée Urbain Tony Garnier s’est déjà déclaré dans ce sens là. Ils sont tous deux intéressés également par Art/Process).

Je propose de nommer ce programme d’intervention Egos/Lego : Egos les personnes, plus où moins participantes, plus ou moins impliquées dans la vie sociale et politique de la cité, plus ou moins impliquées dans des réseaux . Lego, les modules (des constructions de type HLM ou Grands ensembles, ce qui réunit aussi, la construction, l’élaboration à plusieurs ("...à partir des mots du danois leg godt, signifiant « se joue bien ». Le mot « lego » voudrait dire « je mets ensemble » ou « j’assemble » en latin, bien que ce soit une traduction plutôt libre d’un verbe qui serait ordinairement traduit par « je lie » ou « je rassemble »...." - source Wikipedia). Ainsi nos interventions dans les Grands ensembles prennent le double sens de prise en compte des différentes individualités et de ce qui les agence, les met en mouvement, en construction, en élaboration. Nous-mêmes étant pris dans ces mises en réseaux subjectives.

Remarque :
Ces actions-projets découlent donc des rencontres sur Kosice (principalement autour des propositions défendues par Peter Radkoff et IC Culture Train) à et des pistes travaillées par nous au cours de notre programme prospectif Heterotopia ces deux dernières années, des autres rencontres qui y ont pris place.

Ces points seront donc développés un par un dans un avenir proche, dans la mesure où nous en trouverons les moyens et les partenaires motivés.

Autres points importants à mentionner

a/ Peter Radkoff a mis au point un module de démonstration, événementiel et d’exposition qui devrait avoir un temps d’utilisation dans le processus de démarrage de la candidature de Kosice. Par ailleurs les installations modulaires sont l’objet d’un intérêt constant depuis le début de la création moderne et contemporaine. Peter Radkoff aimerait également exporter ces modules à Lyon si possible. Plusieurs événements sur Lyon ont déjà utilisé ou projètent d’utiliser divers types de modules (Art sur la Place, Superflux, AADN, Là-Hors-De, Robins des Villes, ...). Plusieurs architectes travaillent à travers la France et partout dans le monde sur des idées projets qui rentrent dans cette catégorie (lieux modulaires et provisoires, transportables-démontables-réutilisables de résidence et d’exposition). Il serait envisageable d’organiser une rencontre sur ce thème et d’en faire une des pistes ’résidences’, peut-être même un workshop d’importance.

b/ J’ai déjà parlé plus haut de l’importance attachée à Kosice sur le retour du cours d’eau principal, la rivière Hornád, en centre ville et les projets autour d’un protocole de Kosice autour de l’eau en milieu urbain.

Une des particularités touristiques de Kosice se trouve être une fontaine musicale, d’un genre un peu kitsch, cette fontaine interroge néanmoins sur les distractions liées à la musique et à l’eau. Des événements sont prévus pour préparer le retour de la rivière Hornád en centre ville. Il me semble qu’il y a une piste à développer autour de ces thématiques en mettant en correspondance des thématiques proches sur Lyon.

Pistes en vrac :

  • Water music (musiques modernes, électroniques, électroacoustiques, mais aussi des répertoires classiques, modernes et populaires...)
  • L’eau est là, water is coming, les lieux de l’eau, parcours de l’eau, ...
  • Après l’eau le feu : Qu’est-ce qui peut faire lien, signal, entre les différentes places, emplacements, du projet-ville, agglomération, résonances d’autres lieux ? Peut-être justement des signaux de lumière, et de pyrotechnie sur la ville, et pour en revenir, à travers le feu, à l’eau, signaux ’aquatiques’.

Il s’agirait donc de faire signe, repères, signaux, entre les différents lieux, territoires et à travers, les temps de candidature, la mise en place et le développement de la dynamique ECC. L’eau, la lumière, la pyrotechnie (petites et grandes pyrotechnie), le son, y sont convoqués.

Ce ne sont que des pistes, moins formalisées actuellement comme propositions que les propositions précédentes, mais qui pourraient être mises en forme, en idées et propositions assez rapidement et donner lieu à des workshops participatifs ouverts au public, réunissant divers créateurs des différentes disciplines concernées.


[Project Open pit mine Bankov]

  • To create a multifunctional complex for the purposes of cultural events
  • Revitalisation of the existing objects parts and their surrounding with a connection to Červený breh and Bankov - recreation area
  • To build a walking route in the direction Botanická záhrada - Baňa - Horný Bankov
  • Exhibition halls for visual art
  • Concert and rehearsal halls
  • Concerts, performances, workshops
  • Recreation and sports facilities (a lift, extreme sports, skating park), playground for children, restaurants, accommodation, etc.)
  • Viewing point - town skyline

>Conclusion provisoire

Nous soutenons la candidature de Lyon 2013, celle de Kosice 2013, et le protocole signé entre les deux villes. Nous y avons rencontré des dynamiques réellement motivantes et des projets qui nous concernent et qui donnent le cadre de projets innovants, susceptibles de créer une dynamique internationale. L’initiative d’acteurs individuels concernés et de structures indépendantes impliquées dans le désir et la nécessité du développement des échanges culturels et artistiques trouvent là le cadre d’une interaction constructive avec les initiatives soutenues par les institutions culturelles, les pouvoirs publics, les collectivités territoriales. La dynamique « Capitales Européennes de la Culture » semble trouver son équilibre en favorisant ces actions croisées (participatives, durables..) qui motivent notre implication.

A suivre...

PDF - 424.4 ko
Heterotopia
Mis à jour le vendredi 2 octobre 2009