EDITO archive


ARTS-POPULATIONS-TERRITOIRES

ARTfactories/Autre(s)pARTs est un groupe d’acteurs culturels et d’artistes, réunis autour d’un projet commun de transformation de l’action culturelle par l’expérimentation d’autres rapports entre populations, arts et territoires. En savoir plus

Lire les 9 principes d’ARTfactories/Autre(s)pARTs, actualisés en décembre 2012.



Artfactories/Autre(s)pARTs en sursis

Artfactories/Autre(s)pARTs en sursis

Juillet 2016



Pourquoi tenons-nous à ARTfactories/Autre(s)pARTs ?

Pourquoi tenons-nous à ARTfactories/Autre(s)pARTs ?

Novembre 2015



Point d’actualité

L’association Autre(s)pARTs a été fondée en 2000 et a fusionné en 2007 avec l’association Artfactories. En 14 ans, beaucoup de choses ont été accomplies, la richesse de ce site en témoigne. Et nous sommes persuadés qu’il nous reste beaucoup à faire. Mais comment faire ? Une association comme la nôtre fonctionne bien sûr avec des forces militantes bénévoles, mais aussi avec une équipe salariée. Nous avons effectivement deux salariées, Bahija Kibou et Adeline Bourdillat. Ce sont elles les chevilles ouvrières (...)

Transmission dans les lieux intermédiaires et indépendants

Transmission dans les lieux intermédiaires et indépendants

Le 17e atelier de réflexion organisé par ARTfactories/Autre(s)pARTs s’est tenu le 6 juin 2014 aux Ateliers du Vent à Rennes dans le cadre du Projet Quelles sont nos ruines ? Proposé par les membres fondateurs de ce lieu situé à un moment charnière de son histoire et dans un quartier en mutation, le thème de cette journée a résonné profondément parmi les participants. La transmission concerne en effet tout le monde et à tout moment de son parcours. Rapportée aux lieux intermédiaires et indépendants dont il a été question durant cet atelier, la notion de transmission a logiquement été élargie à des enjeux collectifs qui relèvent pour la plupart du domaine public.



La revue Mouvement sur le point de faillir ?

Après la Revue des Livres (RDL) qui, en janvier 2014, a cessée pour la deuxième fois de paraître (et qui, seule dans son genre en langue française, faisait la revue de l’actualité des travaux de la pensée critique en sciences sociales), la revue Mouvement, elle aussi, serait sur le point de faillir ?



Quelles sont nos ruines ?

Une exploration visuelle, poétique et sonore autour des relations France-Moldavie-Russie proposée par les Ateliers du Vent, membres d’ARTfactories/Autre(s)pARTs.
Du 16 mai au 8 juin 2014 aux Ateliers du Vent à Rennes

A l’invitation des Ateliers du Vent, ARTfactories/Autre(s)pARTs y proposera un atelier de réflexion sur le thème de la transmission et de la succession dans les "lieux intermédiaires et indépendants".



Metalu à Chahuter à L’Usine à Tournefeuille !

Metalu à Chahuter à L'Usine à Tournefeuille !

Metalu à Chahuter, collectif artistique de l’agglomération lilloise, est de passage à Tournefeuille pour une sortie d’usine autour de la création 2014 de Delphine Sekulak : Des jambes aux épaules :
Mardi 10 Juin à 20h, à L’Usine à Tournefeuille
L’occasion pour notre équipe de revenir sur leur actualité quatre ans après le tournage de la vidéo Paroles d’acteurs dans leur lieu de travail, l’ancienne usine Metalu, à Loos.
Métalu A Chahuter est un collectif d’artistes, fabricants de spectacles, inventeurs de machines à rêver et dispositifs interactifs, comédiens, musiciens ou plasticiens, spécialisés dans la création de formes innovantes, décalées, ludiques et poétiques, souvent participatives.



Point de Vue

Emilien Urbach, directeur artistique de la Cie Sîn et membre d’ARTfactories/Autre(s)pARTs, nous livre son point de vue sur le thème Démocratie culturelle, fabriques artistiques et expérimentation. Ce texte a été rédigé et lu dans le cadre du projet d’exposition-rencontre Wake up friches ! à la Friche de Mimi lors des rencontres IETM (Montpellier 16 > 19 avril).



Il nous faut réagir !

Avant-hier, le Maire de Béthune, décide de diminuer la subvention du festival Z’Arts Up ! organisé par Culture Commune. Hier, il change d’avis, non pas à cause d’une prise de conscience subite de l’intérêt de cette manifestation, mais impressionné par le soutien fortement affirmé des artistes et acteurs culturels locaux, et aussi de toute la France. On ne peut que s’en réjouir, pour deux raisons principales. D’une part, bien sûr, le festival est sauvé, du moins pour cette année. D’autre part, on vérifie (...)

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6